Formats Longs

Certes le court-métrage est célèbre comme lieu d’initiation et tou.tes les plus grand.es réalisateur.ices ont appris le cinéma avec des films de moins d’une heure. Le format est souvent considéré pour débuter, alors évidemment on y découvre de nouveaux talents. Ce sont avant tout les nouvelles idées qui attirent l’œil et, la plume à la main, déchaînent nos passions de journalistes.

Cette fougue, Format Court l’a aussi pour les premiers longs-métrages où de jeunes auteur.es se lancent dans l’aventure du format maître. Depuis longtemps, on accompagne des cinéastes qui, après leurs courts-métrages, travaillent sur leur premier film long. Les longs-métrages sont imaginés par des gens qui viennent du court et, depuis longtemps, nous observons ce passage du court au long. Evidemment, on veut mettre en avant nos coups de cœur ! Parce qu’à Format Court on s’intéresse aussi au format long et surtout aux premiers longs-métrages, vous trouverez dans ce dossier les critiques des films que nous accompagnons, que ce soit lors de leur sortie en salle ou en DVD.

Agathe Arnaud

« Rien à foutre », 1er long-métrage de Emmanuel Marre et Julie Lecoustre

Retrouvez dans ce focus :

Nos critiques :

– Saint Omer d’Alice Diop

– Juste une nuit d’Ali Asgari

– Les Années Super 8 d’Annie Ernaux et David Ernaux-Briot

– Les Pires de Lise Akota et Romane Gueret

– Magdala de Damien Manivel

– Tout le monde aime Jeanne de Céline Devaux 

– Grand Paris de Martin Jauvat 

– Rodeo de Lola Quivoron

– Alma Viva de Cristèle Alves Meira

 

Nos interviews : 

Michel Ocelot : « Je dois encore raconter des histoires brèves, aussi fortes que les longues »

Patricia Mazuy ; « Quand on film quelqu’un, c’est qu’on aime et qu’on a envie de le filmer, quelque soit le rôle »

Emmanuel Mouret : « Faire des films, c’est se confronter à une image de soi et de ses limites »

 

Les sorties DVD :

– De nos frères blessés de Hélier Cisterne

 Peter Von Kant de François Ozon

– Bad luck banging or loony porn de Radu Jude

 Bruno Reidal de Vincent Le Port

– Un Monde de Laura Wandel

– Plumes d’Omar El Zohairy

– La Troisième Guerre de Giovanni Aloi

– Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre

– Face à la mer d’Ely Dagher

 Ma Famille afghane de Michaela Pavlátová

– Robuste de Constance Meyer

– Une Femme du monde de Cécile Ducrocq

– Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh

– La Pièce rapportée d’Antonin Peretjatko

Fragile d’Emma Benestan

Tout s’est bien passé de François Ozon

La nuée de Just Philippot

De bas étage de Yassine Qnia

Onoda, 10 000 nuits dans la jungle d’Arthur Harari

Bambi de Sébastien Lifschitz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *