Laura Wandel : “Il faut que je sente un point de vue”

Laura Wandel : “Il faut que je sente un point de vue”

Laura Wandel est une habituée du Festival de Cannes. Son premier court-métrage, Les Corps étrangers, a été sélectionné au festival en 2014 et son premier long, Un Monde, était à Un Certain Regard en 2021. Aujourd’hui, elle travaille sur son deuxième film, développé au sein de la Résidence du Festival de Cannes. Elle est aussi jurée pour la Cinef et pour les courts-métrages de la sélection officielle.

On Xerxe’s Throne de Evi Kalogiropoulou

On Xerxe’s Throne de Evi Kalogiropoulou

Dans cet essai poético-politique, la réalisatrice grecque Evi Kalogiropoulou signe un film surprenant en compétition à la Semaine de la Critique cette année. Dans un chantier naval grec, les ouvriers travaillent sous la chaleur ardente du soleil méditerranéen. Dans ce décor qui semble coupé du monde, ils vaquent et n’ont d’autres vocations que celle de travailler aux bateaux, de grands yachts d’un blanc étincelant et d’un silence déserté. Une règle prime sur toutes les autres, l’interdiction de toucher les autres. Les corps ne cessent de se regarder et de s’approcher mais ne se touchent jamais.

Format Long : Rodeo de Lola Quivoron

Format Long : Rodeo de Lola Quivoron

À Cannes, on apprend à monter les marches en Y. Sélectionné dans la compétition Un Certain Regard, le premier long-métrage de Lola Quivoron fait du bruit. Son film Rodeo pétarade, détonne, vrombit, il sent le pétrole, l’acier et le bitume et on en resort avec une envie folle de chevaucher une moto pour “fly”. Julie, esprit solitaire et féroce, n’a qu’une seule passion : la moto.

Cannes 2022

Cannes 2022

Cette année, les marches de Cannes ne sont pas rouges mais bleues. À la couleur du ciel, elle mène vers une petite porte qui invite à traverser l’écran. Comme Truman dans le film de Peter Weir, nous aussi allons gravir les marches, nous plonger dans l’obscurité et attendre une révélation ; ou plutôt des révélations tant les sélections sont prometteuses.

Ismaël Joffroy Chandoutis : « La priorité, ce n’est pas la diffusion mais la création »

Ismaël Joffroy Chandoutis : « La priorité, ce n’est pas la diffusion mais la création »

Le César du meilleur court métrage documentaire lui a été remis le 25 février dernier. Son film Maalbeek, ayant trait à l’attentat à la bombe de la station de métro éponyme à Bruxelles, le 22 mars 2016, avait été sélectionné à la Semaine de la Critique il y a deux ans. Entre Cannes et les César, il y a eu de nombreux festivals et prix dont celui de la presse décerné à notre Festival Format Court organisé fin novembre. Après deux courts (Ondes noires et Swatted) et avant son premier long, le cinéaste et artiste Ismaël Joffroy Chandoutis évoque dans cet entretien réalisé avant la cérémonie des César la frontière des genres, l’importance des limites et l’école de la débrouille.

Marine Laclotte : « Le dessin en mouvement, c’est mon moyen d’expression »

Marine Laclotte : « Le dessin en mouvement, c’est mon moyen d’expression »

Ce vendredi-là, Marine Laclotte repartait de la cérémonie des César avec un trophée pour son court-métrage Folie douce, folie dure. Ce documentaire animé raconte le quotidien d’un hôpital psychiatrique avec douceur et justesse. On en ressort ému et avec le sentiment fort de mieux comprendre ceux qui, d’habitude, nous font peur. Le regard tendre que Marine Laclotte leur porte dresse un portrait sincère. Pourtant, seules les prises de son sont réelles !

Onoda, 10 000 nuits dans la jungle de Arthur Harari

Onoda, 10 000 nuits dans la jungle de Arthur Harari

On n’arrête pas d’en entendre parler, de ce soldat japonais qui a continué la lutte pendant presque trente ans au fin fond de la jungle d’une petite île des Philippines. Onoda,10 000 nuits dans la jungle, depuis sa sortie en salles en juillet 2021, ne rencontre que du succès. Le film d’ouverture au Festival de Cannes de la sélection Un certain regard vient de remporter le Prix Louis Delluc 2022, Il est aujourd’hui nommé dans quatre catégories au César (Meilleur réalisateur, Meilleur scénario original, Meilleure photographie et Meilleur film). Format Court vous offre d’ailleurs la possibilité de remporter un coffret DVD du film édité par le Pacte.

L’Enfant salamandre de Théo Degen

L’Enfant salamandre de Théo Degen

C’est une légende : la salamandre ne résiste pas au feu, elle brûle comme tout autre amphibien et préfère même les zones humides à la chaleur. Pourtant, le garçon mi-homme mi-salamandre de L’enfant-salamandre brûle, lui, de vraies flammes. Le film de Théo Degen enflamme le nitrate de la pellicule pour nous transporter loin de notre monde.

Genius Loci d’Adrien Merigeau

Genius Loci d’Adrien Merigeau

Parmi les courts-métrages sélectionnés aux Oscars 2021, un film français se démarque par son audace esthétique et narrative, Genius Loci. Son réalisateur, Adrien Merigeau revient d’Irlande où il a travaillé avec Tomm Moore sur Le Secret de Kells (2009) et sur Le Chant de la mer (2014). Son dernier film, Genius Loci, a remporté le Prix Format Court à notre festival de novembre, le Prix Audi à la Berlinale et une Mention spéciale au Festival de Clermont-Ferrand en 2020 et déborde de couleurs et d’idées.

Adrien Merigeau : « Ce qui compte, c’est de développer son langage cinématographique personnel »

Adrien Merigeau : « Ce qui compte, c’est de développer son langage cinématographique personnel »

D’ici quelques jours, les Oscars se déploieront dans une formule particulière, en mode mi-physique et mi-virtuel. 15 courts-métrages sont nominés. Du côté du cinéma d’animation, un film français, Genius Loci réalisé par Adrien Merigeau figure parmi les 5 titres retenus dans la catégorie animée.

Virgil Vernier : « Je cherche un état où les choses sont à la fois sublimes et dérisoires, triviales et mythologique »

Virgil Vernier : « Je cherche un état où les choses sont à la fois sublimes et dérisoires, triviales et mythologique »

Le dernier court-métrage de Virgil Vernier, Kindertotenlieder, était en compétition la semaine dernière au Cinéma du réel. À cette occasion, Format Court s’est entretenu avec le réalisateur des deux longs-métrages Mercuriales (2014) et Sophia Antipolis (2018) et de nombreux courts-métrages, parmi lesquels Pandore (2010), Orléans (2012) ou, Sapphyre Cristal (2019).