Actualités

Mr Madila de Rory Waudby-Tolley, en ligne !

Mr Madila de Rory Waudby-Tolley, en ligne !

Alors que l’équipe de Format Court vient d’attribuer un nouveau Prix au Festival Premiers Plans d’Angers dans la catégorie des « Plans animés » à « La Table » réalisé par Eugène Boitsov, un étudiant issu de l’école de la Poudrière, le film de notre lauréat de l’année passée, « Mr Madila » de Rory Waudby-Tolley a été mis en ligne il y a quelques jours.

La Table d’Eugène Boitsov, Prix Format Court au Festival d’Angers

La Table d’Eugène Boitsov, Prix Format Court au Festival d’Angers

Pour la quatrième année consécutive, un jury composé de rédacteurs de la revue Format Court a remis ce samedi 28 janvier 2017, lors de cérémonie de clôture, un prix lors de la nouvelle édition du Festival Premiers Plans d’Angers, dans la catégorie des « Plans animés », regroupant les films de jeunes cinéastes européens en école d’animation. Cette année, le jury composé d’Adriana Baradri, de Stenny Sigere, de Marc-Antoine Vaugeois et de Katia Bayer a décidé de décerner le prix Format Court au court-métrage « La Table » réalisé par Eugène Boitsov, un étudiant issu de la prestigieuse école de la Poudrière.

Nouvelle Soirée Format Court, jeudi 9 février 2016

Nouvelle Soirée Format Court, jeudi 9 février 2016

Format Court a le plaisir de vous inviter le jeudi 9 février 2017 à 20h30 à sa nouvelle soirée au Studio des Ursulines (Paris, 5ème). Cette projection mettra en avant cinq courts-métrages français et étrangers (Belgique, Canada, Tunisie, Chili) sélectionnés et primés en festivals, en présence de trois équipes. En guise de bonus, les 2 films d’animation programmés (« Vaysha, l’aveugle » de Théodore Ushev et « La Table » d’Eugène Boitsov, Prix Format Court au Festival d’Angers 2017) feront l’objet de 2 expositions de dessins & croquis préparatoires.

Short Screens #68: « Love Pains »

Short Screens #68: « Love Pains »

ll n’y a pas d’amour heureux, disait Aragon. A Short Screens de nuancer qu’il n’y a pas d’amour qui ne vive de heurts et d’ainsi consacrer sa séance de janvier aux peines de cœurs. En guise de préliminaires volontairement contestataires à la fête des amoureux, nous vous proposons une sélection de courts métrages où convolent à l’unisson affliction et affection !

'