A Living Soul d’Henry Moore Selder, Prix Format Court à Court Métrange 2014

A Living Soul d’Henry Moore Selder, Prix Format Court à Court Métrange 2014

La 11ème édition de Court-Métrange s‘est clôturée ce samedi 18 octobre , à Rennes. Le jury Format Court (composé de Sylvain Angiboust, Julien Beaunay, Georges Coste et Julien Savès) a remis à cette occasion le Métrange du Format Court au film suédois « A Living Soul » d’Henry Moore Selder, parmi les 29 films de la compétition internationale.

BD6Né, Film Noir Festival : soutenez-les !

BD6Né, Film Noir Festival : soutenez-les !

Les membres de Format Court aiment le court métrage et le prouvent en créant leurs propres festivals ! Julien Savès et Julien Beaunay sont à l’origine du festival BD6Né, le premier festival entièrement consacré aux apports de la BD dans le cinéma. Quant à Géraldine Pioud, elle est à l’initiative de la première édition du Film Noir Festival, seul et unique festival consacré au film noir en France. Ces deux festivals fêtent leurs deux ans cette année. Tous deux ont lancé des campagnes sur Ulule, le site de financement participatif, et ont besoin d’appuis pour maintenir leur équilibre fragile et financer leur projet.

Fuga de Juan Antonio Espigares, Métrange du Format Court 2013 !

Fuga de Juan Antonio Espigares, Métrange du Format Court 2013 !

Partenaire du festival Court Métrange depuis trois éditions, Format Court vient d’attribuer un nouveau Métrange du Format Court à l’issue de la dernière édition (17-20 octobre). Le Jury Format Court, composé de Julien Beaunay, Xavier Gourdet et Julien Savès, a choisi de primer « Fuga » de Juan Antonio Espigares comme meilleur film de la compétition internationale pour ses qualités graphiques et la diversité de ses techniques d’animation, toutes au service de la narration.

Carte blanche Format Court au Festival Court Métrange !

Carte blanche Format Court au Festival Court Métrange !

Cette semaine, du 17 au 20 octobre 2013, Court Métrange, le festival international du court métrage insolite & fantastique de Rennes, fêtera ses 10 ans. Partenaire du festival depuis trois éditions, Format Court y bénéficiera d’une carte blanche présentée en séance d’ouverture ce jeudi soir à Rennes, en prévision des cinq ans du site en janvier. Constitué par Julien Beaunay, Agathe Demanneville, Xavier Gourdet, Julien Savès et Katia Bayer, le programme est composé de six films plutôt étranges, concourant pour le prix du public, ramenés de balades en festivals et sur la Toile.

Antero de José Alberto Pinto : Prix Format Court OVNI au Festival Média 10-10

Antero de José Alberto Pinto : Prix Format Court OVNI au Festival Média 10-10

Cette année, pour la deuxième fois, Format Court a décerné son Prix du Meilleur Film OVNI (objet visuel non identifié) au festival namurois du court métrage, Média 10-10. Le jury était composé de Julien Beaunay, Marie Bergeret, Adi Chesson et Nadia Le Bihen-Demmou. Le lauréat, « Antero », film portugais signé José Alberto Pinto, a été annoncé lors de la cérémonie de clôture le samedi 17 novembre 2012.

Média 10-10 : Prix Format Court du meilleur film OVNI

Média 10-10 : Prix Format Court du meilleur film OVNI

A l’occasion des 40 ans du festival Média 10-10 à Namur, Format Court est heureux de pouvoir remettre son deuxième Prix pour le meilleur film dans la compétition OVNI. Le jury sera composé de Julien Beaunay, Marie Bergeret, Adi Chesson et Nadia Le Bihen-Demmou. Le lauréat sera annoncé lors de la cérémonie de clôture le samedi 17 novembre 2012.

# Coup de cœur Format Court/Festival Silhouette décerné à « Choros » de Michael Lagan et Terah Maher

# Coup de cœur Format Court/Festival Silhouette décerné à « Choros » de Michael Lagan et Terah Maher

Ce sont 18 films de danse, regroupés en 2 programmes, qui ont été vus cette semaine lors du Festival Silhouette par le Jury Format Court (Nadia Le Bihen, Julien Beaunay, Julien Savès et Fanny Barrot). Ce focus thématique, inspiré et inspirant, proposé par le festival faisait la part belle aux films de l’année mais donnait également l’occasion de revoir quelques pépites plus anciennes, dans le cadre d’une séance rétrospective. La danse offre une certaine universalité aux films. Le langage corporel fait fi des mots et rend intelligible ce qui parfois ne peut être dit. Le film « Coup de cœur Format Court » est à l’image de cela.

# Coup de Cœur Format Court/Festival Silhouette

# Coup de Cœur Format Court/Festival Silhouette

La 11ème édition du Festival Silhouette se déroulera du 1er au 9 septembre 2012 entre les Buttes Chaumont et le CENTQUATRE. Cette année, les programmateurs ont choisi de présenter deux programmes de 18 films autour de la danse sous toutes ses formes. Format Court, partenaire du festival, attribuera à cette occasion un Coup de Coeur à l’un de ces films de danse, à l’issue de la manifestation, par l’intermédiaire de son Jury interne, composé de Nadia Le Bihen, Julien Beaunay, Julien Savès et Fanny Barrot. Le prix consistera en la publication du Focus Lauréat sur le site et la projection du film primé dans le cadre des soirées Format Court, au Studio des Ursulines.

Format Court remet un Prix au Festival Paris Courts Devant !

Format Court remet un Prix au Festival Paris Courts Devant !

Le 16 octobre prochain, l’équipe de Format Court attribuera le le Prix du Meilleur Premier Film à l’une des quinze premières réalisations programmées au Festival Paris Courts Devant (13-16 octobre, Cinéma des Cinéastes). Le Jury constitué de Nadia Demmou, Fanny Barrot, Julien Savès et Julien Beaunay dévoilera l’identité du gagnant ors de la cérémonie de clôture du festival. Le lauréat bénéficiera d’un focus personnalisé sur Format Court et verra son film projeté en salle. Rendez-vous dans deux dimanche sur le site pour en savoir un petit peu plus…

Jackie Berroyer continue de se demander ce qu’on lui trouve

Jackie Berroyer continue de se demander ce qu’on lui trouve

Il a plus d’une corde à son arc. Trublion des plateaux de Canal +, tour-à-tour scénariste, écrivain, acteur, il est à lui tout seul l’élégance discrète et la nonchalance joviale. Vous avez deviné, c’est bien évidemment de Jackie Berroyer dont il est question. Entre deux projections de l’excellent Étrange Festival où il présentait une carte blanche en septembre, il a joyeusement accepté de répondre à quelques-unes de nos questions.

L’Etrange Festival 2017, dix courts en colère !

L’Etrange Festival 2017, dix courts en colère !

Temps fort du début de rentrée cinématographique, L’Etrange Festival s’est acquitté pour la vingt-troisième fois de son lot de sensations et d’émotions fortes. Cette année, le festival comptait pas moins d’une soixantaine de courts métrages au compteur, toute(s) séances confondues ! Les “envoyés spéciaux” de Format Court, délégués en terre étrange lors du festival, vous en ont ramenés une petite dizaine à se mettre sous la dent.

Étranges discussions autour du court

Étranges discussions autour du court

À l’occasion de la 23ème édition de L’Etrange Festival, en septembre dernier, quatre cinéastes confirmés étaient invités d’honneur de la manifestation pour divers hommages et cartes blanches : Álex de la Iglesia, Jaume Balagueró, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet. Dans les couloirs et salles obscures à l’atmosphère unique du Forum des Images, nous avons croisé et rencontré ce quatuor magique pour discuter de forme courte et de leurs débuts au cinéma.

Vincent Paronnaud : « Il manque des propositions anarchistes qui disent et font n’importe quoi »

Vincent Paronnaud : « Il manque des propositions anarchistes qui disent et font n’importe quoi »

Venu du monde de la bande dessinée indépendante, avec des œuvres comme « Welcome to the Death Club » (2001), « Monsieur Ferraille » (2001), « Pat Boon » (2001) ou « Pinocchio » (2008), Vincent Paronnaud alias Winshluss a bifurqué ensuite vers le cinéma d’animation en co-réalisant notamment « Persepolis », en 2007. Artiste discret et protéiforme, il navigue seul ou en équipe, entre cinéma et bande dessinée, alternant film fauché et production plus lourde.

Stéphane Blanquet : « Ce sont dans les formes populaires, prétendues moins nobles, qu’il y a de véritables émotions »

Stéphane Blanquet : « Ce sont dans les formes populaires, prétendues moins nobles, qu’il y a de véritables émotions »

Stéphane Blanquet a plus d’une corde à son arc. A la fois plasticien, dessinateur, scénographe, réalisateur, il distille à travers ses différents travaux une forme d’inquiétante étrangeté, doublée d’une incroyable cohérence intrinsèque. Naviguant en eaux troubles, son œuvre parvient à se frayer un chemin sinueux et personnel au gré des multiples influences pour nous amener dans des contrées inexplorées et pourtant curieusement familières.