Or Sinai. Les femmes sous un autre angle & les petites histoires

Or Sinai. Les femmes sous un autre angle & les petites histoires

Parmi les jeunes réalisatrices actuelles, l’Israélienne Or Sinai, diplômée de l’École Sam Spiegel de Jérusalem, nous intéresse particulièrement. Son film de fin d’études « Anna » a fait ses débuts à la Cinéfondation en mai, cette année où il a gagné le Premier Prix. Un mois plus tard, il obtenait le Prix Format Court au Festival de films d’écoles de Tel Aviv. Il fait le tour des festivals actuels et vient d’obtenir le Grand Prix du Jury au Poitiers Film Festival ce weekend.

Or Sinai, Prix Format Court au Festival de Tel Aviv 2016

Or Sinai, Prix Format Court au Festival de Tel Aviv 2016

À l’affût de réalisateurs prometteurs, Format Court fait aujourd’hui la lumière sur Or Sinaï, jeune cinéaste israélienne diplômée de l’École Sam Spiegel de Jérusalem. Primée par notre équipe au Festival de films d’écoles de Tel Aviv pour son court métrage « Anna » – également remarqué au festival de Cannes où il a reçu le Premier Prix de la Cinéfondation, Or Sinaï nous fait entrer dans un univers où la femme est au centre du récit : ses trois courts métrages, deux fictions, « Two » et « Anna », et un film documentaire « Violetta mi vida », mettent en scène des personnages de mères qui élèvent seules leurs enfants.

Kordian Kądziela : « J’adore les films dont les personnages sont tiraillés entre deux mondes – le monde réel et leur univers mental »

Kordian Kądziela : « J’adore les films dont les personnages sont tiraillés entre deux mondes – le monde réel et leur univers mental »

Alors qu’il sort tout juste de l’École de cinéma Krzysztof Kieślowski à Katowice, en Pologne, nous avons pu interviewer cet été Kordian Kądziela, que nous suivons depuis novembre dernier, suite à la découverte de son film d’école « Larp », présenté au dernier Festival du court métrage européen de Brest et primé par Format Court.

Last Round de Ziv Mamon

Last Round de Ziv Mamon

Film de fin d’études de Ziv Mamon présenté lors du dernier festival du film étudiant de Tel Aviv, « Last Round » nous emmène en virée nocturne dans les clubs et les rues de Tel Aviv, dans un univers où l’alcool et les drogues coulent à flot, où les hommes, envahissants prédateurs, sont bien souvent abusifs, que cela soit dans la boîte de nuit ou dans la rue, mais où la femme refuse d’être une victime. On y suit plus particulièrement Eliya, la trentaine, incorrigible noceuse qui la veille de son avortement semble décidée à faire tout ce qui lui est déconseillé dans de telles circonstances. L’espace d’une nuit, la caméra plonge dans le monde quelque peu sordide d’une jeune femme dont on ne connaît jamais réellement les motivations, si ce n’est sa détermination à faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

Anna de Or Sinai, Prix Format Court au Festival de films d’écoles de Tel Aviv

Anna de Or Sinai, Prix Format Court au Festival de films d’écoles de Tel Aviv

Pour la première fois, Format Court a remis un prix au sein de la compétition israélienne au 18ème Festival international du film étudiant de Tel Aviv. Le Jury (composé de Katia Bayer, Marie Bergeret et Agathe Demanneville) a choisi de récompenser Or Sinai pour son film « Anna », une fiction qui dresse le portrait d’une mère qui, l’espace d’une soirée sans son fils, se lance dans une quête de satisfaction de son désir, et se redécouvre femme.

Nouveau Prix Format Court au Festival de films d’écoles de Tel Aviv !

Nouveau Prix Format Court au Festival de films d’écoles de Tel Aviv !

Le 18ème Festival international du film étudiant de Tel Aviv aura lieu du 9 au 16 juin prochain. Pour la première fois, Format Court y attribuera un prix au sein de la compétition israélienne. Le Jury Format Court (composé de Katia Bayer, Marie Bergeret et Agathe Demanneville) récompensera l’un des 22 films d’écoles sélectionnés, issus de 20 écoles israéliennes.

Mr Madila or The Colour of Nothing de Rory Waudby-Tolley

Mr Madila or The Colour of Nothing de Rory Waudby-Tolley

Pour l’édition 2016 du festival Premiers Plans d’Angers , le jury Format Court (composé de Fanny Barrot, Katia Bayer, Agathe Demanneville, Lola L’Hermite, Gary Delépine) a décerné au film britannique « Mr Madila Or The Colour of Nothing » de Rory Waudby-Tolley le prix du meilleur court métrage d’animation.

Chabname Zariab : « Dans un roman on peut écrire les sensations du personnage tandis que dans un film il faut pouvoir les montrer. Mais il s’agit toujours de raconter une histoire »

Chabname Zariab : « Dans un roman on peut écrire les sensations du personnage tandis que dans un film il faut pouvoir les montrer. Mais il s’agit toujours de raconter une histoire »

« Au bruit des clochettes » est le premier court métrage de Chabname Zariab. Cette co-production franco-tunisienne présentée en compétition nationale au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand a remporté le prix de la meilleure première oeuvre de fiction décerné par la SACD. Avec ce film, Chabname Zariab aborde un sujet tabou, celui des réseaux de pédophilie en Afghanistan. Rencontre avec une jeune auteure qui nous parle de son pays meurtri et de la difficulté d’y faire du cinéma.

Eden’s Edge, Three Shorts on the Californian Desert de Leo Calice et Gerhard Treml

Eden’s Edge, Three Shorts on the Californian Desert de Leo Calice et Gerhard Treml

Grand prix de la compétition Labo du festival de court métrage de Clermont Ferrand 2016, « Eden’s Edge, Three Shorts on the Californian Desert », traduit par « Aux confins de l’Eden, trois courts métrages dans le désert californien», des Autrichiens Leo Calice et Gerhard Treml, est une invitation au voyage à travers un paysage récréé grâce à l’animation et qui prend sens lorsqu’il est mis en relation avec les récits de trois protagonistes lointains, presque invisibles, présents avant tout sous forme de voix-off.

Simon Ellis : « Avec les courts, les producteurs ne s’attendent pas à récupérer leur argent. On peut donc prendre plus de risques, être plus créatif »

Simon Ellis : « Avec les courts, les producteurs ne s’attendent pas à récupérer leur argent. On peut donc prendre plus de risques, être plus créatif »

Présent au 30ème festival du film court de Brest pour une séance spéciale où il était invité à présenter certains de ses courts-métrages et à revenir sur sa carrière, le britannique Simon Ellis se prête volontiers au jeu des questions-réponses, en agrémentant le tout d’anecdotes de tournage, et répond aux questions de Format Court. Nous l’avions découvert en 2008 avec le multiprimé « Soft », un film qui concentre et met en scène avec brio tension et violence dans une banlieue de classe moyenne

Le court-métrage « Made in Breizh » à l’honneur au 30ème festival du film court de Brest

Le court-métrage « Made in Breizh » à l’honneur au 30ème festival du film court de Brest

Comme le réalisateur, producteur et fondateur du festival Olivier Bourbeillon l’a déclaré lors de la présentation de la séance spéciale « Tout a commencé en Finistère » lors du dernier festival du film court de Brest qui s’est terminé le 15 novembre dernier : « Ce n’est pas parce qu’on vient de Bretagne qu’on est des ploucs !». En effet, alors qu’une grande partie des courts métrages français que nous voyons aujourd’hui sont produits à Paris, la Bretagne, avec une quarantaine de sociétés de production cinématographique, est indéniablement une terre de cinéma.

Larp de Kordian Kądziela, Prix Format Court au festival de Brest

Larp de Kordian Kądziela, Prix Format Court au festival de Brest

Ce vendredi 13 novembre, nous avions prévu de sortir une info concernant le festival de Brest. Le soir même, avait lieu la remise des prix du festival. Pour la 4ème fois, Format Court y remettait son prix. Et puis… La terrible actualité a surgi. Choqués, indignés et tristes, nous n’avons pas alimenté le site ce weekend. Ce lundi, parce qu’il paraît qu’il faut reprendre le fil, même si ce n’est pas facile, nous reprenons à nos publications. Bon courage à tous dans cette terrible épreuve.