A comme Alice et moi

A comme Alice et moi

Simon Koniansky, trente ans, est peu sûr de lui. Aujourd’hui, il doit conduire sa vieille tante Mala à la mer, en compagnie de Lydia et Colette, deux amies de Mala. Pendant le trajet, Alice, sa petite amie, lui téléphone et ils se disputent. En bonnes grand-mères juives, les trois femmes s’immiscent petit à petit dans l’histoire de Simon ce qui, bien sûr, n’arrange rien à la situation. Et cela prendra vite une tournure dramatique!
Réal. : Micha Wald
Fiction, 19′, 2006, Belgique

Cine Pocket : Appel à création

Cine Pocket :  Appel à création

Cine Pocket, le festival des films mobiles de Bruxelles lance un appel à création de films réalisés avec un téléphone à l’occasion d’un concours qui se clôturera par une projection spéciale au Bar du Matin le 21 mars 2010. Technologiquement innovant mais plus que jamais à la portée de tous, le concours s’adresse aux détenteurs de téléphones mobiles capables de réaliser des petits films vidéo.

Festival Média 10-10, Compétition OVNI : Appel à films

Festival Média 10-10, Compétition OVNI : Appel à films

Pour sa 32ème édition (16-20 novembre 2010), le Festival du court métrage de Namur (Belgique) Média 10-10 vous propose à nouveau sa nouvelle catégorie en compétition. La section OVNI (Objets Visuels Non Identifiés) se veut un espace ouvert aux expérimentations audio-visuelles en tout genre, aux explorations créatives et inventives, aux aventures menées à la frontière des genres et des médias.

Two Times 4′33” de Manon de Boer

Two Times 4′33” de Manon de Boer

Signé par l’artiste hollandaise Manon de Boer, « Two Times 4’33 » » livre une interprétation filmique en deux temps du morceau 4’33 du compositeur américain John Cage. Réalisé dans le cadre de la cinquième Biennale de Berlin, le film a également fait du bruit au festival du court métrage de Namur cette année, où il a été sélectionné dans la catégorie OVNI.

Côté Court #1 : Julien Monfajon

Côté Court #1 : Julien Monfajon

Après avoir co-réalisé « Suzanne » et avant de s’éloigner de l’IAD, Julien Monfajon a tourné « Goodbye Gift », un film plus basé sur le ressenti que la narration classique. Un an après « Suzanne », il retrouve sa comédienne, Lara Persain, précédemment mutine derrière une pomme rouge, dorénavant intimidée dans une cuisine américaine. Un samedi, avant de se rendre à Paris, il s’arrête devant une caméra, à Bruxelles.