Archives par mot-clé : Festival de Villeurbanne

Nouvelle Soirée Format Court, jeudi 8 décembre 2016

Nouvelle Soirée Format Court, jeudi 8 décembre 2016

Format Court a le plaisir de vous inviter le jeudi 8 décembre 2016 à 20h30 à sa dernière soirée de l’année au Studio des Ursulines (Paris, 5ème). Cette projection mettra en avant cinq courts-métrages français et étrangers (Belgique, Royaume-Uni, Suède, Lettonie) sélectionnés et primés en festivals, dont pas moins de trois Prix Format Court récemment attribués par notre équipe.

Ennemis intérieurs de Sélim Azzazi, Prix Format Court au Festival de Villeurbanne

Ennemis intérieurs de Sélim Azzazi, Prix Format Court au Festival de Villeurbanne

Depuis trois ans, Format Court est partenaire du Festival de Villeurbanne et remet un prix au sein de la compétition européenne. Cette année, le Jury Format Court (composé de Clément Beraud, Lila Toupard, Aziza Kaddour et Katia Bayer) a choisi d’attribuer une Mention spéciale en plus de son Prix, parmi les 43 films sélectionnés.

Lisa Krane : « Le cinéma peut s’exprimer de différentes façons et à différents niveaux et c’est ce qui me passionne »

Lisa Krane : « Le cinéma peut s’exprimer de différentes façons et à différents niveaux et c’est ce qui me passionne »

« In uns das universum » est le premier court-métrage de Lisa Krane. Sélectionné au 36ème festival du film court de Villeurbanne, le film y a obtenu le Prix Format Court. Il a été projeté à notre séance anniversaire de janvier 2016, en présence de sa réalisatrice. Pour nous, Lisa Krane revient sur son film de fin d’études de l’Academy of Media arts de Cologne et la réalisation de ce premier court plein d’oppositions et de contrastes revendiqués. L’histoire ? Celle de Li, jeune danseuse, confrontée à la découverte d’un deuxième coeur dans sa poitrine.

In uns das Universum de Lisa Krane

In uns das Universum de Lisa Krane

Nietzsche le savait déjà : la danse est le moyen d’expression supérieur. Son Zarathoustra, danseur infatigable, s’en sert à plusieurs reprises pour transmettre aux hommes ses pensées les plus profondes et plus intimes. C’est la seule activité qui lui permet de se sentir libre et léger, qui lui permettra de dire « oui » à la vie malgré le fardeau de la morale et le « poids le plus lourd » de l’éternel retour qui repose sur lui.

Sous tes doigts de Marie-Christine Courtès

Sous tes doigts de Marie-Christine Courtès

Au décès de sa mère, une femme revient, avec sa propre fille, sur les lieux où elle a passé une partie de son enfance, un camp de réfugiés mis en place pour les rapatriés de la guerre d’Indochine. Elle lui raconte l’histoire de son aïeule. Cette dernière a fui l’Indochine coloniale après avoir mis au monde sa fille dont le père, un colon français, n’a jamais voulu s’occuper. En arrivant en France, elle est accueillie avec son enfant dans ce camp plus que sommaire.

In uns das universum de Lisa Krane, Prix Format Court au festival de Villeurbanne 2015

In uns das universum de Lisa Krane, Prix Format Court au festival de Villeurbanne 2015

L’édition 2015 du festival du film court de Villeurbanne s’est achevée ce weekend. Pour la deuxième année consécutive, Format Court y délivrait un prix au sein de la compétition européenne. Notre jury (composé de Julian Medrano Hoyos, Zoé Libault et Clément Béraud) a choisi d’attribuer son prix du meilleur court-métrage à un film d’école allemand, « In uns das universum » de Lisa Krane, illustrant subtilement les choix face à la maladie et aux rêves personnels. Un film choisi à l’unanimité, parmi 37 autres, pour son originalité scénaristique, sa poésie ambiante, son excellent travail de montage ainsi que sa photographie magnifiant le travail des corps lors des scènes de danse.

2ème Prix Format Court au festival de Villeurbanne !

2ème Prix Format Court au festival de Villeurbanne !

Le 36ème Festival du Film Court de Villeurbanne aura lieu ces jours-ci, du 13 au 23 novembre. Format Court y attribuera pour la deuxième année consécutive un prix au sein de la compétition européenne. Le Jury Format Court (composé de Clément Beraud, Zoé Libault et Julián Medrano Hoyos) récompensera l’un des 38 films sélectionnés parmi les 1 289 films inscrits.

Giacomo Abbruzzese : « Transfigurer la réalité m’intéresse plus que la capturer »

Giacomo Abbruzzese : « Transfigurer la réalité m’intéresse plus que la capturer »

Ancien du Fresnoy, Giacomo Abbruzzese a voyagé dans un sens comme dans l’autre avant de poser ses valises à Paris, il y a quelques années. Auteur de plusieurs courts, il a réalisé « Stella Maris », un film qui nous a beaucoup plu à Brest et à Villeurbanne (où il a eu une Mention spéciale du Jury Format Court).

Pride de Pavel G. Vesnakov

Pride de Pavel G. Vesnakov

« Bonsoir, je suis gay, fier, bien dans ma peau, heureux, et j’aime me faire enculer… ». Bercé d’une rigueur verbale où la concession morale est aussi présente que la tolérance au sein de la politique nazie envers les Juifs, les communistes et les homosexuels, cette logorrhée révolutionnaire fait l’effet d’une bombe. On a entendu ces mots à l’aube de l’an 2000 dans un film de Jean-Gabriel Périot, dont le titre prend l’apparence insolente d’une fausse question : « Gay ? »

Jean-Charles Mbotti Malolo, Prix Format Court au Festival de Villeurbanne 2014

Jean-Charles Mbotti Malolo, Prix Format Court au Festival de Villeurbanne 2014

Fin novembre 2014, Format Court a attribué pour la première fois un prix au Festival de Villeurbanne au meilleur film européen. Le Jury Format Court (Katia Bayer, Azziza Kaddour, Mathieu Lericq, Françoise Mazza) a été séduit par le film « Le Sens du toucher » réalisé par Jean-Charles Mbotti Malolo, un premier film subtil et vibrant à la croisée du mouvement, des couleurs et des sentiments.

Stella Maris de Giacomo Abbruzzese

Stella Maris de Giacomo Abbruzzese

Découvert à Brest, primé à Villeurbanne (Prix des Industries Techniques du Cinéma Rhône-Alpes à la meilleure production, Mention spéciale Format Court), présenté ce jeudi 8 janvier 2015 au Studio des Ursulines en présence de l’équipe, bientôt à Angers et Clermont, « Stella Maris » de Giacomo Abbruzzese est une fiction stimulante que ce soit pour son sujet extrêmement original, les fessiers de ses personnages masculins et la force de son scénario.

Jean-Charles Mbotti Malolo : « La providence m’a permis de faire mon film. Quand je m’y suis attelé, j’avais envie de m’attaquer à quelque chose de difficile, avec de nombreux enjeux »

Jean-Charles Mbotti Malolo : « La providence m’a permis de faire mon film. Quand je m’y suis attelé, j’avais envie de m’attaquer à quelque chose de difficile, avec de nombreux enjeux »

Issu de la double culture du hip-hop et de l’animation, Jean-Charles Mbotti Malolo a réalisé « Le Sens du toucher », lauréat de notre premier Prix Format Court au Festival de Villeurbanne. Présélectionné aux César de l’animation, ce premier film subtil et vibrant, à la croisée du mouvement, des couleurs et des sentiments, convie langue de signes, ondes visuelles et relations amoureuses.

Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti Malolo

Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti Malolo

Au théâtre des sourds, dans un tonnerre d’applaudissements silencieux, deux jeunes gens dans le public se regardent, rougissent, se plaisent. À l’extérieur, quelques brefs mots-signes et hochements d’épaules servent à dépasser leur timidité et fixer un dîner chez l’homme. Telle est la prémisse du premier film de Jean-Charles Mbotti Malolo bien nommé « Le Sens du toucher » et primé par le jury Format Court au Festival de Villeurbanne cette année.

Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti Malolo, Prix Format Court au Festival de Villeurbanne 2014

Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti Malolo, Prix Format Court au Festival de Villeurbanne 2014

La 35ème édition du Festival du Film Court de Villeurbanne s’est clôturée hier soir. Format Court y a récompensé pour la première fois un film en compétition européenne. Le Jury Format Court (Katia Bayer, Azziza Kaddour, Mathieu Lericq, Françoise Mazza) a décerné son prix (publication d’un focus en ligne, achat & diffusion du film au Studio des Ursulines/Paris, 5ème, création d’un DCP doté par le laboratoire numérique Média Solution) au film « Le Sens du toucher » réalisé par Jean-Charles Mbotti Malolo et a attribué une Mention spéciale à « Stella Maris » de Giacomo Abbruzzese.