Randall Lloyd Okita, Prix Format Court au Festival du nouveau cinéma 2014

Notre dernière projection Format Court consacrée au Festival du nouveau cinéma (FNC) de Montréal, organisée le 12 février dernier, nous aura permis de projeter enfin notre film lauréat, « The Weatherman and the Shadowboxer » accompagné de 4 autres films étonnants et ambitieux repérés à la édition du FNC, en octobre. Le film de Randall Lloyd Okita, pressenti pour Berlin (non retenu au final), avait été projeté à Paris, au Studio des Ursulines, en première européenne.

Retour en arrière. En octobre dernier, Format Court attribuait pour la première fois un prix dans le cadre d’un festival étranger. Parmi les 33 films québécois sélectionnés, le jury Format Court (Fanny Barrot, Katia Bayer, Agathe Demmanneville, Mathieu Lericq, Nadia Le bihen-Demmou) décidait de primer « The Weatherman and the Shadowboxer » de Randall Lloyd Okita, un “film poétique et émouvant sur la mémoire et la construction identitaire, au langage visuel soigné et original, servi par une narration maîtrisée”.

Dans le cadre du prix, le réalisateur bénéficie d’un DCP lié à un prochain film doté par le laboratoire numérique Média Solution et du présent focus revenant sur son travail et notamment sur son dernier film, primé par notre équipe.

randall-weatherman

Randall Lloyd Okita et le cinéma de l’abîme

L’interview de Randall Lloyd Okita

La critique de « The Weatherman and the Shadowboxer » de Randall Lloyd Okita

« The Weatherman and the Shadowboxer » de Randall Lloyd Okita, Prix Format Court au FNC 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *