Festival Format Court #1, 12 courts à (re)voir en ligne du 22 au 26 avril 2020 !

Ce mercredi 22 avril 2020, aurait dû démarrer la 2ème édition de notre Festival Format Court au Studio des Ursulines (Paris, 5ème) et ce, jusqu’à ce dimanche.

Pour info/rappel, nous avons décidé il y a un bon mois de décaler l’événement, à la rentrée, en novembre, pour – on l’espère – pouvoir vous accueillir dans des bonnes conditions et vous présenter notre toute première sélection, les films programmés en séances parallèles et nos chouettes invités.

En lieu et place du festival, nous allons dès aujourd’hui diffuser sur la Toile 12 films liés à 5 programmes mis en place l’an passé, à l’occasion de notre première édition. Ces programmes vous seront proposés jusqu’à ce dimanche, pendant la période qui aurait dû accueillir normalement notre 2ème festival.

Dès ce mercredi 22 avril, nous vous proposerons dès lors chaque jour à 16h un programme de courts-métrages sur notre site et sur les réseaux. Au programme : des courts de réalisateurs passés au long-métrage, des films d’anciens étudiants de l’école ESRA, mais aussi des films interrogeant la marge, des courts primés aux César et un très court belge. Il ne s’agit pas d’un festival en ligne mais d’un condensé de notre projet de l’an passé en attendant que le deuxième puisse être aussi cool, sympa, humain et cinéphile.

Nous vous invitons également à consulter sur notre page Facebook un album Festival#1 comprenant des croquis préparatoires de l’affiche de notre 1er festival, réalisés par Lucrèce Andreae, une sélection de dessins envoyés par des animateurs du monde entier pour les 10 ans de Format Court (le site), quelques photos du festival, ainsi que notre bande-annonce.


🎬 [Retour sur le Festival Format Court #1] 🎬

 JOUR 5 : Spéciale Belgique !

Notre 1er festival avait mis la Belgique à l’honneur en conviant plusieurs comédiens et réalisateurs talentueux et sympas à Paris : : Jean-Benoit Ugeux, Catherine Salée, Wim Willaert, Xavier Seron, François Bierry et Emmanuel Marre.

Pour clôturer notre festival, la séance belge réunissait 5 films traversés par cet humour autodérisoire, typique du plat pays. En guise de dernier clin d’œil, nous vous proposons de découvrir un très court ludique réalisé dans le cadre des Nuits en or du court-métrage.

Longueur, fréquence, intensité, émotion de Xavier Séron, Méryl Fortunat-Rossi, Belgique, France, 2016, sélectionné au Festival Regard 2016 


🎬 [Retour sur le Festival Format Court #1] 🎬

JOUR 4 : 25/4/2020 : En Marge !

Format Court a sillonné de nombreux chemins, au carrefour de l’un d’eux, une rencontre importante s’est opérée avec un cinéma différent, comprenant des propositions ne cessant de surprendre, d’intriguer, voire de choquer. L’idée d’un programme spécial, entièrement consacré à ces œuvres exigeantes qui évoluent dans la « marge », s’est alors imposée d’elle-même.

2 films issus du programme 2019 vous sont proposés aujourd’hui :

The Origin of Creatures de Floris Kaayk, Pays-Bas, 2010, Prix Format Court au Festival Paris Courts Devant 2011 

Articles associés : l’interview de Floris Kaaykla critique du film

Articles associés : la critique du film, l’interview de Guy Maddin


JOUR 3 : 24/04/2020 : Focus ESRA !

Chaque année, les étudiants de l’ESRA (formation privée aux métiers du cinéma, de la télévision, de l’animation et du son) réalisent des films de fin d’études soumis à des jurys professionnels.

Voici 2 films programmés en 2019 dans le cadre du programme que nous avions consacré à l’école :

Le Phénomène Paul Emile Raoul de Fred Perrot et Audrey Najar (2007)

Se taire de Tancrède Delvolve (2012)

 


⏰ JOUR 2 : 23/04/2020 : César !

La manifestation la plus importante dans le domaine du 7ème art en France, la plus ancienne également, celle des César, s’intéresse également au court-métrage. Ce jeudi, nous vous présentons 4 films primés aux César en guise de mémo de notre 1er festival :

Logorama de François Alaux, Hervé de Crécy, Ludovic Houplain, France, 2009. César du meilleur court-métrage d’animation 2011

Articles associés : la critique du filml’interview de Ludovic Houplain, l’interview de Nicolas Schermkin (producteur)

Foutaises de Jean-Pierre Jeunet, France, 1990. César du meilleur court-métrage 1991

Article associé : l’interview de Jean-Pierre Jeunet

Le Repas dominical de Céline Devaux, France, 2015. César du meilleur film d’animation 2016

Articles associés : la critique du filml’interview de la réalisatrice

Des majorettes dans l’espace de David Fourier, France, 1997. César du meilleur court-métrage 1998

 


⏰ JOUR 1, 22.4.20 : Retour vers le court

Le court-métrage est un aphorisme, une poésie de l’instant, une figure d’un moment dans le temps. Et puis vient ce temps où le long se rappelle au court, où la poésie s’étale, se transforme en recueil et se mue en long-métrage. C’est de la forme courte que tout s’élance, tout démarre, tout se réalise pour les auteurs.

Ce retour vers le court, programmé en avril 2019 à l’occasion de notre tout 1er festival, s’exprime avec 3 films que nous avions diffusés, tous disponibles sur la Toile : « Valimo » de Aki Kaurismäki, réalisé pour les 60 ans du Festival de Cannes, « Listen » de Rungano Nyoni et Hamy Ramezan, réalisé dans le cadre de la Nordic Factory 2014 (critique en ligne) et « La Queue de la Souris », film d’école de Benjamin Renner, alors étudiant à La Poudrière, école du film d’animation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *