#Cannes 2021

Cannes, c’est parti… Appâtés par le dévoilement progressif des affiches, des jurés, des sélections, l’impatience a grandi ces derniers jours. Ce soir, l’habituelle cérémonie d’ouverture sera suivie de la projection du très attendu Annette de Léos Carax. Cette comédie musicale risque de décoiffer plus d’un brushing des premiers rangs de la Croisette. Le choix du film pour la cérémonie de clôture est tout autant décoiffant, suite d’une série bien française de Nicolas Bedos, OSS 117 – Alerte rouge en Afrique noire. De quoi garantir une bonne rigolade à la française pour finir en beauté le 17 juillet. En effet, la comédie est au rendez-vous de cette 74ème édition du festival de Cannes, présidé par Spike Lee. Impossible de le rater sur l’affiche où l’éternelle casquette du réalisateur américain arbore fièrement la palme (photographie de Spike Lee avec l’autorisation de Bob Peterson & Nike, graphisme de Hartland Villa).

Si le festival choisit de s’ouvrir à un cinéma de valeurs sûres (Thierry Frémaux avait promis “un blockbuster” lors de la conférence de presse, faisait-il référence à OSS 117 ou au plus américain Fast and Furious 9 qui sera projeté au Cinéma de la plage ?), il n’oublie pas de s’engager auprès du cinéma indépendant. De nombreuses audaces sont à prévoir parmi les multiples sélections de la Compétition, de la Semaine de la Critique, d’un Certain Regard, de la Quinzaine ou encore de l’ACID. Cette année, une nouvelle sélection s’ajoute à la liste, “Le cinéma pour le climat” et montre que Cannes s’engage pour l’écologie. Une sélection de sept films traitant de l’environnement (parmi eux, La Croisade de Louis Garrel, Animal de Cyril Dion, I am so sorry de Zhao Liang) accompagne une série de mesures mises en place par le festival que chacun.es se devra de respecter. Le festival de Cannes prend du coup ses responsabilités quant à l’impact écologique d’un événement de son ampleur.

Tout ceci est plein de belles promesses dont nous ne manquerons pas de vous informer. On vous tiendra également prochainement au courant d’un nouvel événement cannois où tout le monde pourra prendre place, qu’il soit à Cannes ou à l’autre bout du monde. Un After Short Cannes 2021 se prépare et on vous espère nombreux 😉

Restez informés pour lire nos papiers sur Cannes :

La critique de All crows in the world de Tang Yi (Palme d’or 2021, Hong Kong) et l’interview de la réalisatrice

L’interview de Marie Larrivé, réalisatrice de Noir-Soleil (Semaine de la Critique, France) et la critique du film

La critique de Brutalia, Days of Labour de Manolis Mavris, Prix Canal + à la Semaine de la Critique (Grèce, Belgique) & l’interview du réalisateur

La critique de L’Enfant salamandre de Théo Degen, 1er prix à la Cinéfondation (Belgique)

Cannes 2021, les prix du court

Les courts en compétition officielle à Cannes 2021

Cinéfondation 2021, la sélection des films d’écoles

Semaine de la Critique, les courts sélectionnés

Quinzaine des Réalisateurs, les courts retenus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *