Focus Festival de Locarno 2019

Après Cannes et avant Venise, le festival de Locarno, 72 ans d’âge, célèbre le cinéma d’auteur pendant une dizaine de jours au mois d’août. La petite ville suisse italienne propose bon nombre de films, répartis en plusieurs sections. Le programme « Pardi di domani », lui, est consacré aux courts et moyens métrages de jeunes auteurs indépendants ou d’étudiants d’écoles de cinéma n’ayant pas encore réalisé leur premier long métrage. Cette section comporte deux compétitions distinctes : l’une limitée aux productions suisses (la compétition nationale), l’autre propulsant les films des quatre coins du monde (la compétition internationale).

Après avoir consacré plusieurs sujets par le passé à des films, des auteurs et des sélectionneurs passés par Locarno, Format Court se rend pour la première fois au festival. Découvrez dans les prochains jours nos sujets liés à cette 72ème édition ainsi que la diffusion d’anciens films sélectionnés/primés sur nos réseaux et notre nouvelle chaîne Vimeo.

Locarno 2019, notre compte-rendu

Locarno 2019, le palmarès

Films et critiques en ligne / Courts précédemment sélectionnés à Locarno

– Locarno, jour 5 : Kwa Heri Mandima de Rob-Jan Lacombe (Suisse)

– Locarno, jour 4. The Mass of Men de Gabriel Gauchet (Royaume-Uni)

– Locarno, jour 3. Hole de Martin Edralin (Canada)

– Locarno, jour 2. Cutaway de Kazik Radwanski (Canada)

– Locarno, jour 1. Rewind Forward de Justin Stoneham (Suisse)

Pardi di domani : la sélection 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *