Locarno, jour 4. The Mass of Men de Gabriel Gauchet

Pour ce quatrième jour de festival, notre choix de critique et de film en ligne se porte sur The Mass of Men, élu Pardino d’or à Locarno en 2014. Cette fiction ultra réaliste sur l’extrême solitude d’un homme dans une agence d’emploi, réalisée par Gabriel Gauchet, est issue de la NFTS (National Film and Television School), l’une des meilleures écoles de cinéma au Royaume-Uni. Le film a été projeté lors de nos séances Format Court à l’occasion d’une carte blanche consacrée au Festival de Grenoble où le film avait remporté le Grand prix, le Prix du jury presse et une Mention spéciale du jury jeune.

The Mass of Men s’ouvre sur une scène de meurtre filmée en vidéo-surveillance et se poursuit avec des plans de Richard, un chômeur de 55 ans, arrivant en retard de quelques minutes à son rendez-vous avec sa conseillère de Pôle Emploi. S’ensuit un dialogue de sourds et une libération de la parole et des actes totalement imprévue.

Entre violence verbale et physique, discours réactionnaire et nécessité de survie, The Mass of Men ne parle pas, comme son titre l’indique, d’un seul homme fragilisé, mais d’une masse anonyme d’êtres rejetés, faibles et opprimés.

Le film de Gauchet surprend, choque, laisse pantois. Il pourrait être rangé du côté de ces fameux films dits sociaux, mais ce serait réduire sa portée que de proposer un tel énoncé. Par l’hyperréalisme de son récit, il parle autant d’une situation extrême que d’intransigeance et de déshumanisation de l’aide sociale. Déroutant et percutant, The Mass of Men est bel et bien un grand film, malheureusement toujours d’actualité.

Katia Bayer

Retrouvez également ce film sur notre nouvelle chaîne Vimeo

Bon à savoir : deux autres films de Gabriel Gauchet, Efecto Domino et Z1 (sélectionné à Locarno en 2013) sont visibles sur la Toile. Retrouvez également notre interview du réalisateur à l’époque de la diffusion de The Mass of Men.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *