Cannes, news 8 : « The Curse », lauréat du prix illy du court métrage à la Quinzaine des Réalisateurs

Partenaire de la Quinzaine des Réalisateurs depuis plusieurs années, illycafè a attribué hier soir, lors de la soirée de clôture de la section parallèle, le prix illy du court métrage d’une valeur de 2500 euros à « The Curse » de Fyzal Boulifa (Royaume-Uni, Maroc), et une Mention Spéciale à « Os Vivos Tambem Choram » (Les vivants pleurent aussi) de Basil da Cunha (Suisse, Portugal), deux des dix films sélectionnés cette année. Il s’agit d’une première pour la marque, se voulant proche de la jeune création cinématographique.

the_curse

Le jury était présidé par la réalisatrice Julie Bertuccelli (« L’arbre », « Depuis qu’Otar est parti… » ) et composé de Carlo Bach (Directeur artistique d’illycaffè), Maureen Loiret (critique cinéma) et Patrick Villacampa (Président de l’association Henri Langlois, producteur). Le jury a vu en « The Curse » »un bijou de sobriété, en force et en profondeur. Un film dense qui, en quelques plans désertiques et aveuglants, dit sans détour le poids et la cruauté des traditions envers les jeunes filles -déshonorées- même dans le regard des enfants », et en « Os Vivos Tambem Choram » »un très beau film mélancolique, ancré sur la solidarité des quartiers portuaires, à l’atmosphère étonnante, surréaliste voire fantasmatique…Ce rêve de partir loin. Loin de la misère et du quotidien ».

Retrouvez la critique de « The Curse », l’interview de Fyzal Boulifaet l’interview de Julie Bertuccelli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *