Les courts primés aux Bafta

Après les Goya, les Magritte et Clermont-Ferrand, et avant Berlin, voici le dernier palmarès des Bafta au Royaume-Uni. Si nous n’avons pas vu « A Love Story  » le film d’animation primé qui a l’air chouette (à en juger le très bref making-of), il en va autrement pour « Home » de Daniel Mulloy.

Le film, récompensé du Bafta du Meilleur court de fiction & Prix Spécial du Jury à Clermont, se veut un appel à la tolérance autour d’un sujet bien pensant : la crise des migrants (ou comment une famille ordinaire et européenne vit dans sa chair la peur, la fuite, l’humiliation, la perte de repères, la débrouille et la faim, que connaissent des milliers de migrants). Si le début de « Home » fonctionne, son trop plein de bonnes intentions (identification/compassion/film choc à la Amnesty) ne nous emmène pas bien loin. Voilà.

Meilleur court métrage d’animation : A Love Story de Anushka Kishani Naanayakkara

Meilleur court-métrage de fiction : Home de Daniel Mulloy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *