L’autre Palme d’or

Plus de mystère. La Palme d’or des courts métrages du Festival de Cannes a été attribuée hier soir à Waves’98, du metteur en scène libanais Ely Dagher.  Le film a été choisi par Abderrahmane Sissako et son jury parmi les 9 films sélectionnés (7 fictions et 2 animations) sur les 4.550 courts-métrages soumis cette année au festival.

Waves’98 de Ely Dagher (Animation, 15, Liban, Qatar, Beaver & Beaver Studio)

Syn . : Désenchanté par sa vie dans la banlieue isolée de Beyrouth, les errances d’Omar l’amènent dans les profondeurs de la ville. Immergé dans un monde familier mais étrange à sa réalité, il se retrouve en lutte pour sauvegarder ses attaches.

One thought on “L’autre Palme d’or”

  1. Excellente vidéo ! Ce court-métrage mérite bien sa Palme d’Or ! Félicitations à son réalisateur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *