Les Très Courts, les films présentés en mai

Sélection internationale – partie 1

Careful with that power tool de Jason Stutter (Nouvelle-Zélande)

Erinyes (comment je me suis débarrassé de ma culpabilité) de Clément Martin (France)

Fly guy de Simon Tofield (Royaume-Uni)

Bob de Jacob Frey (Allemagne)

Sorry I’m late de Tomas Mankovsky (Royaume-Uni)

Geboren en getogen de Eelko Ferwerda  (Pays-Bas)

Le trésor de Thérèse de Cédric Villain (France)

Great expectations de Alexei Gubenco (Roumanie)

Burning stage de Sun-woo Yang (Corée du Sud)

Formic de Roman Kaelin (Allemagne)

Skate eyes de Pierre Patte (France)

Zev de Kristina Grozeva (Bulgarie)

Ok, now what? de Jeff Bruyere (Canada)

Shitty Choice de Hugo Chetelat & Miko Walczuk (France)

Sydney rewind de Remi Bisso (France)

The cake de Joe Grazulis (Etats-Unis)

Fumiko’s confession de Hiroyasu Ishida (Japon)

Sélection internationale – partie 2

Sell it to the hedge funds de Haven Pell (Etats-Unis)

The Sale de Jonathan Browning (Etats-Unis)

Hras! de Blagoy Kostov (Bulgarie)

Seydou de Muriel Coulin & Delphine Coulin (France)

Une vie de Emmanuhell Bellegarde (France)

Les heures creuses de Julien David (France)

C’est la crise de Nicolas Debert (France)

Family Ship de Hye Ryeom Yoon (Corée du Sud)

Clarividencia de Luis Maria Ferrandez (Espagne)

Santa: the Fascist Years de Bill Plympton (Etats-Unis)

Fair trading? de Joeri Christiaen (Belgique)

Going Green de Jonathan Browning (Etats-Unis)

Feel what they feel de Chin Tangsakulsathaporn (Etats-Unis)

They will come to town de Thilo Ewers (Allemagne)

Stromsparen de Kyne Uhlig & Nikolaus Hillebrand (Allemagne)

LX Forty de Marc Forster (Suisse)

Leo’s song de Kelly Meador & Daniel Elwing (Etats-Unis)

Sélection internationale – partie 3

Last smile de Aitor Aspe Fid (Espagne)

‘nstaCharge de Igor Choromanski (Etats-Unis)

Dawn de Jac Min (Singapour)

The lost tribes of New York City de Carolyn London & Andrew London (Etats-Unis)

Muzorama de Elsa Brehin & Raphaël Calamote & Mauro Carraro & Maxime Cazaux & Emilien Davaud & Laurent Monneron & Axel Tillement
(France)

Artificial paradise, Inc de Jean-Paul Frenay (Belgique)

Ashes to ashes de Monique Marnette (Belgique)

Miahsm de David Uystpruyst & Sylvain Potel (France)

Concrete city de David Tso & Samuel Mok (Chine)

Reported missing de Timandra Harkness (Royaume-Uni)

The sick boy and the tree de Paul Jaeger (France)

Telefono de Marcin Wrona (Pologne)

Love Talk de Sirine Fattouh (Liban)

Closed zone de Yoni Goodman (Israël)

Eternal de Lee Kyung sub (Corée du Sud)

Sutphin blvd de Ivan Cortazar (Etats-Unis)

The last piece – chapter of Kyosuke Kijima de Takanobu Mizuno (Japon)

Paroles de femmes

Complètement scotché de Séverine Robic (France)

Door de Adel Yaraghi (Iran)

Perdu gagné de Sirine Fattouh (Liban)

Silence de Ava Lanche (Allemagne)

La patrona de Lizzette Argüello (Mexique)

Baisse d’existence de Antoine Miserey (France)

Fallin’ de Dominique Rocher (France)

Epilogue de Gun-Young Oh (Corée du Sud)

Quiero estar el resto de mi vida contigo de Manuela Moreno (Espagne)

In Aporia de Michal Ronen (Israël)

Ma part de féminité de Fanny Castelli (France)

Barbee butcher de Sophie Lagues (Pays-Bas)

Crepuscolo de Monica Maaten (France)

Hemmeligheten de Thomas Wangsmo (Norvège)

Raccroche! de Sophie Galibert (France)

Mummy de Darren Tan (Singapour)

World’s best mum de Jérome Genevray & Camille Hédouin (France)

Never Again de Ning Ning Suo (France)

Chienne de vie de Cielle Graham (France)

Autoportrait de Li Cheng (France)

Gone… but not forgotten de Laura Seymour (Royaume-Uni)

Marguerite de Julien David (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *