Focus Gerlando Infuso

En rentrant à la Cambre, Gerlando Infuso n’envisageait pas de s’exprimer autrement que par le dessin. Un jour, à l’occasion d’un exercice, il découvre l’animation en volume. Le contact avec la matière lui plaît, les films qui suivent en sont parfumés. « Margot » conte l’histoire d’une femme frigorifiée depuis la disparition de son amant, « Milovan Circus », celle d’un artiste de cirque rejeté par la communauté des hommes. Tous deux sont inspirés par la « poésie du sombre », évoquent la solitude, et insufflent un léger trouble auprès du spectateur.

Comparer Gerlando Infuso à Tim Burton, comme certains le font, est certes flatteur mais aussi un peu osé et facile. Le réalisateur des « Noces Funèbres » et de « L’Etrange Noël de Mr Jack » ne réalise pas ses films en minuscule comité, ne s’exprime pas par MAJUSCULES, et préfère « Vincent » à RoBERT. Tout le contraire de l’auteur des  travaux en « M ».

infuso

Retrouvez dans ce Focus :

L’interview de Gerlando Infuso
La critique de « Milovan Circus »
L’aperçu de tournage de « L’Oeil du Paon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *