KJFG n°5 de Alexei Alexeev

Symphonie forestière

« KJFG n°5 » est une animation musicale absurde mettant en scène nos amis, les animaux des bois. Lauréat du prix SACEM de la musique originale au Festival d’Annecy en 2008, ce sketch hongrois épatant, apprécié à Anima et ailleurs, laisse un air ridicule dans la tête et un sourire joyeux sur les lèvres.

“Professionnels” jusqu’au bout des pattes, ils se sont donnés rendez-vous dans la forêt, pour une énième répétition. À chaque musicien, son instrument : l’ours joue de la basse avec un tronc d’arbre, le lapin se sert de sa queue et de sa tête, tandis que le loup fait travailler ses drôles de cordes vocales. Concentrés, ils tapent, jouent, grattent, font vibrer, chantent, battent la mesure, s’interrompent, et reprennent leur morceau, jusqu’à ce qu’ils aperçoivent un trio menaçant (le chasseur, son chien, et son fusil) se diriger dans leur direction.

Avec un titre partagé entre une symphonie et un parfum, « KJFG n°5 » est une petite chose hilarante, simple et efficace qui doit ces adjectifs à sa musique et à son animation très abouties. Alexei Alexeev, réalisateur russe travaillant à Budapest, à l’origine du film, s’était déjà fait remarquer en 2007 avec son précédent court, « Huhu », dans lequel huit drôles d’oiseaux paumés se laissaient glisser dans la neige, en plein milieu de l’Arctique. D’un film à l’autre, le regard décalé, le comique de situation, le travail sur le son, la durée limitée, et les dessins ravageurs de Alexei Alexeev font mouche. On est d’autant plus impatient de découvrir la série télévisée « Log Jam » (« The Log », « The Rain », « The Moon », « The Snake ») sélectionnée, cette année, à Annecy, que « KJFG n°5 » en est le premier épisode.

Katia Bayer

Consulter la fiche technique du film

Article associé : l’interview d’Alexei Alexeev

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *