Cannes 2020, sélection officielle : les réalisateurs passés par le court

Aujourd’hui à 18h, Thierry Frémaux a dévoilé la sélection officielle de la 73e édition du Festival de Cannes. Ce sont au total pas moins de 56 films qui seront accompagnés par le festival lors de leur sortie en salles et de leur présentation dans certains festivals. Parmi les réalisateurs de ces films, nombreux sont ceux qui ont commencé par le court avant de s’attaquer au long. Voici quelques courts de cinéastes sélectionnés à Cannes 2020, accessibles sur la Toile.

Hôtel Chevalier, Wes Anderson, 2007, USA (sélectionné à Cannes 2020 avec « The French Dispach »)


Un lever de rideau, François Ozon, 2006, France (sélectionné à Cannes 2020 avec » Été 85″)


Katatsumori, Naomi Kawase, 1994, Japon (sélectionnée à Cannes 2020 avec « Asa Ga Kuru »(True Mothers)

Article associé : La critique du film


Le Feu au coeur, Danielle Arbid, 2017, Liban (sélectionnée à Cannes 2020 avec « Passion Simple »)


Echo, Magnus Von Horn, 2008, Suède (sélectionné à Cannes 2020 avec « Sweat »)

Article associé : La critique du film


Get The Rabbit Back, Kamen Kalev, 2005, Bulgarie (sélectionné à Cannes 2020 avec « February »)


Blonde aux yeux bleus, Pascal Plante, 2015, Canada (sélectionné à Cannes 2020 avec « Nadia, Butterfly »)


Wet, Ninja Thyberg, 2010, Suède (sélectionné à Cannes 2020 avec « Pleasure »)


Chien Bleu, Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, 2018, France (sélectionnés à Cannes 2020 avec « Gagarine »)

Article associé : La critique du film


Homeland, Dani Rosenberg, 2008, Israël (sélectionné à Cannes 2020 avec « The death of cinema and my father too »)


Géraldine je t’aime, Emmanuel Courcol, 2012, France (sélectionné à Cannes 2020 avec « Un triomphe »)


Next door, Pete Docter, 1990,  USA (sélectionné à Cannes 2020 avec « Soul »)


The day after, Jonas Poher Rasmussen, 2009, Danemark (sélectionné à Cannes 2020 avec « Flee »)


Que sont-ils devenus ?, Bruno Podalydès, 2006,  France   (sélectionné à Cannes avec « Les Deux Alfred)


Spring 89, Ayten Amin, 2011, Egypte (sélectionné à Cannes avec « Souad »)


Patata Tortilla, Ben Sharrock, 2014, (sélectionné à Cannes avec « Limbo »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *