Audi roule pour le court à Cannes

Lorsqu’on vous parle d’Audi, vous pensez automatiquement aux voitures allemandes plutôt imposantes et aux quatre anneaux entremêlés. Sauf que depuis cinq ans maintenant, la marque automobile a décidé de soutenir la jeune création en imaginant un programme intitulé « Audi Talents Awards, l’objectif de ce programme étant d’accompagner de jeunes artistes sous forme de mécénat à travers quatre disciplines : musique de films, court métrage, art contemporain et design.

Concernant le cinéma, la catégorie du court métrage est la dernière en date à avoir été créée et depuis 2009, elle connaît une légère évolution. Au départ, les Audi Talents Awards récompensaient un film déjà réalisé, au jour d’aujourd’hui, la marque se veut coproducteur, par conséquent, présente dès l’origine d’un projet. Lors du dernier Festival du court métrage de Clermont-Ferrand, Audi France a d’ailleurs fait un appel à candidatures pour recevoir des scénarios originaux et innovants d’une durée maximum de sept minutes et a dévoilé la composition de son jury 2012 composé de Carmen Chaplin, Emmanuel Montamat, Grégoire Lassalle et Antoine Charreyron. Si bien qu’à la date du 16 mars, le groupe avait reçu pas moins de 70 projets en en retenant seulement quatre. Par la suite, les finalistes ont été amenés à rencontrer les membres du jury et défendre leur projet.

audi-canal

C’est à la Villa des Inrocks de Cannes, partenaire des Audi Talents Awards, que le nom du lauréat a été annoncé le jeudi 17 mai par les deux maîtres de cérémonie de la soirée, Julie Ferrier et Michel Denisot. Rony Hotin a ainsi été désigné comme le gagnant de cette édition avec son scénario « Pour une poignée de conserves ». Le jeune homme, que nous avons eu en ligne au lendemain de la remise des prix, très ému et heureux, nourrissait depuis sa sortie des Gobelins, le rêve d’être réalisateur en France alors que depuis quelques temps, il travaille plus volontiers comme créateur de personnages et auteur graphique pour les studios Disney américains.

Son projet est par conséquent un film d’animation en 2D qui devra voir le jour d’ici le prochain Festival de Cannes puisque le principe de « passation de flambeau » veut que lors de la remise des prix des Audi Talents Awards, le court métrage  du lauréat de l’année précédente soit projeté. Cette année, nous avons ainsi pu voir le film de Dominique Rocher, « La vitesse du passé ».

Pour cette édition 2012, Rony Hotin se verra encadré par deux producteurs : Audi d’un côté, dont le montant du mécénat demeure encore inconnu, mais dont on sait que la valeur est conséquente, et Mezzanine Films, société de production déjà reconnue au sein du court métrage avec Mathieu Bompoint aux commandes.

Le jeune lauréat est d’autant plus satisfait que son scénario, intitulé à l’époque « Le clochard », avait déjà remporté un prix SACD en 2008 lors du Festival d’Annecy, mais n’avait pas beaucoup avancé à cause d’un désaccord avec une première société de production. C’est donc un nouveau départ pour ce projet que Rony Hotin tient particulièrement à cœur. Qui plus est, il est heureux d’annoncer qu’il « va créer de l’emploi ». En effet, avec plusieurs amis, auteurs graphiques , il avait créé un collectif avec comme promesse; celle que le premier qui obtiendrait un financement pour son travail, emploierait les autres. C’est désormais chose faite. Rony Hotin se souviendra de sa première venue au Festival de Cannes.

Camille Monin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *