Festival du court métrage de Lille. Palmarès 2009

Le Festival du court métrage de Lille est fini. Les films en compétition ont été départagés par un Jury composé deFrancis Gavelle, Bert Gottschalk, Frank Lambert, Annette Scholz et Jacqui Davies. Voici les lauréats.

Grand Prix International : Um dia frio de Claudia Varejao, Portugal, 27mn

Syn. : Le portrait d’une famille. Un matin d’hiver à Lisbonne, le père, la mère, le fils et la fille ont chacun une dure journée à affronter.

Grand Prix National : Mei Ling de Stéphanie Lansaque et François Leroy, France, 15mn

Syn. : Mei Ling, jeune chinoise oisive, vit seule dans son appartement en attendant son amant. Jusqu’au jour où elle découvre un minuscule poulpe caché dans l’évier. Elle décide de l’adopter pour tromper son ennui. Le poulpe grandit.

Prix du meilleur film de fiction : Echo de Magnus von Horn, Pologne, 14mn

Syn. : Deux garçons ont tué une jeune fille. La reconstitution du crime et la rencontre avec la famille de la victime vont les forcer à revivre l’horrible scène et prendre conscience de l’atrocité de leur acte.

Prix du meilleur film d’animation et Mention du jury jeune : Muto de Blu, Italie, 7mn

Syn. : Une fascinante animation en peinture sur les murs publics de Buenos Aires et de Baden.

Prix du meilleur film expérimental : Dropping furniture de Harald Hund et Paul Horn, Autriche, 5mn

dropping-furniture

Syn. : Chorégraphie de la destruction.

Prix de la meilleure image : Danse macabre de Pedro Pires, Canada, 8mn30

Prix de la meilleure musique originale : Strata #2 de Quayola, Royaume-Uni, 7mn

Syn. : En reprenant les codes esthétiques des vitraux, un dialogue dynamique entre le son, l’image et l’architecture s’engage.

Prix de l’innovation technique : Dix de Bif, France, 7mn

Prix du jury jeune : The ground beneath de René Hernandez, Australie, 20mn

Syn. : C’est en se faisant des amis, et des ennemis, que le jeune Kaden découvre qui il est.

Prix du Public : Logorama de François Alaux, Hervé de Crécy, Ludovic Houplain, France, 16mn

Syn. : Une course poursuite effrénée, des animaux sauvages lâchés dans la ville, une prise d’otage qui tourne au drame… et bien plus encore !

Prix des Très Courts : Post It love de Simon Atkinson, Adam Townley, Royaume Uni, 3mn

Syn. : Une fille rencontre un garçon au bureau. Deux âmes sœurs, trop timides pour s’approcher, trouvent un nouveau moyen de se témoigner leur amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *