Short Screens #107, séance poétique en ligne

Depuis 2009, des super programmateurs (Marie Bergeret, Adi Chesson, Luc Vanden Eede) proches de Format Court diffusent des courts-métrages sur grand écran à Bruxelles via la structure Short Screens. Près de 700 films issus de tous genres, d’hier et d’aujourd’hui, fruits de la créativité d’auteurs belges et étrangers, ont ainsi été projetés via leurs projections thématiques.

En cette période étrange où les salles de cinéma restent toujours fermées, Short Screens a voulu marquer le coup en proposant ce lundi 21 décembre une séance de courts-métrages en ligne, à l’occasion du Jour le Plus Court, la fête du court métrage ayant débuté en 2013 en Belgique et qui propose cette année de visionner jusqu’au 22 décembre 2020 29 courts belges primés (dont plein de films chroniqués sur Format Court).

La programmation retenue par Short Screen se veut différente. 11 films et une série sont programmés ce 21 décembre, le thème retenu étant celui de la poésie, inspirée par le comédien et réalisateur belge Jean-Benoît Ugeux (Eastpak, La Musique, Abada, Belgium-20 et Fratres), qui lors du premier confinement a réalisé 14 capsules vidéo sur base des poèmes de Charles Bukowski et pour lesquelles il a réuni des dizaines de professionnels, belges pour la plupart.

Dès ce lundi 21 décembre, le site internet www.shortscreens.be permettra de découvrir les nombreux films retenus pour cette programmation 100% en ligne et gratuite.

Format Court soutient cette initiative en faveur de la visibilité des courts et attire votre attention sur deux films déjà défendus dans nos colonnes et projetés dans nos événements : Sonámbulo de Theodore Ushev, T.I.A (This is Africa de Matthieu Maunier-Rossi. On vous recommande également de découvrir deux films plus anciens : L’Étoile de mer de Man Ray, un court datant de 1928 et Ladies and Gentlemen… Mr. Leonard Cohen, un moyen-métrage documentaire de 1965 consacré au chanteur de Suzanne et Hallelujah (1965).

Programmation (accessible en ligne)

J’AI TANT RÊVÉ DE TOI de Emma Vakarelova / France / 2015 / animation / 3’

Un film sur l’Horizon et son amour impossible…. D’après un poème de Robert Desnos, récité par Jacques Gamblin.

SPEAK WHITE de Pierre Falardeau et Julien Poulin / Canada / 1980 / 6’

Court métrage réalisé à partir d’un poème écrit en 1968 par la poétesse québécoise Michèle Lalonde. Le texte se déroule sur un montage de photos chocs appuyées d’une trame sonore suggestive, dans un film dénonçant l’impérialisme économique et culturel des classes dominantes.

SONÁMBULO de Theodore Ushev / Canada / 2015 / animation / 4’20

Un voyage surréaliste à travers les formes et les couleurs, inspiré du poème « Romance Somnambule » de Federico García Lorca.

BUKOWSKID de Jean-Benoit Ugeux / Belgique / 2020

Une série de 14 poèmes de Charles Bukowski mis en mots en images par Jean-Benoit Ugeux durant le confinement, avec la participation de plusieurs dizaines de comédiennes et comédiens belges.

T.I.A (THIS IS AFRICA) de Matthieu Maunier-Rossi / France / 2014 / 7’20

Quand on danse dans les rues populaires et les marchés de Brazzaville, en République du Congo, on ne peut pas tricher… Chorégraphie dans les rues de Brazzaville sur un poème original écrit pour le film par Ronan Chéneau.

JE NE SUIS PERSONNE de Jonas Schloesing / France / 2011 / animation / 05’55

À Lisbonne, un aide-comptable vit incognito, et se délecte de sa propre transparence, de son incapacité à être parmi les vivants. Il projette alors de faire de son « rien » existentiel l’objet d’une littérature élevée au « sublime ». Un portrait de Fernando Pessoa, poète de l’intranquillité.

REFUGEE BLUES de Stephan Bookas et Tristan Daws / Royaume-Uni / 2016 / documentaire / 9’

Sur les vers du poème « Refugee Blues » écrit en 1939 par W.H. Auden, le film rend compte d’une journée dans la “jungle“ de Calais. Sa forme poétique souligne le contraste entre la dure réalité du camp et les aspirations à un avenir meilleur de ses habitants.

LE JOUR NOUS ÉCOUTE de Félix Dufour-Laperrière / Canada / 2013 / animation / 8’

Adaptation d’un texte de l’écrivaine Hélène Dorion qui évoque le sentiment que nous laisse un amour interrompu, des années plus tard…

BLUEBIRD de Monika Umba / Royaume-Uni / 2009 / animation / 2’10

Court musical inspiré du poème « Bluebird » de Charles Bukowski.

NIOFAR de Hugo Lemant / France / 2016 / 7’

L’histoire d’une Française partie rencontrer le Sénégal et ses habitants dans l’espoir de s’y intégrer. Un poème visuel sur la rencontre : le “je” face au “tu”, le “il” qui est étranger ; mais les trois se fondent dans le “nous”. En wolof, Niofar signifie : être ensemble. Une ode au partage et à l’échange des cultures.

LE SONGE DE B. SOARES de Thibault Chollet / France / 2019 / animation, expérimental / 6’

« Je suis comme une pendule oscillant sans cesse, toujours en mouvement sans arriver jamais ». Librement inspiré du Livre de l’Intranquilité de Fernando Pessoa.

LADIES & GENTLEMEN… Mr. LEONARD COHEN de Don Owen et Donald Brittain / Canada / 1965 / documentaire / 44’

Portrait de Leonard Cohen réalisé en 1965, deux ans avant l’enregistrement de son premier album, période où il était alors poète et romancier à succès.

Une Leçon Particulière de Raphaël Chevènement / France / 2007 / fiction / 10’14

Cyril, dix-sept ans, prend un cours particulier de français avec Éva, vingt-sept ans. Ils étudient un poème d’amour de Victor Hugo.

L’Étoile de mer de Man Ray / France / 1928 / expérimental / 15’50

Court-métrage surréaliste inspiré d’un poème de Robert Desnos. Film muet à l’origine, des copies ont été doublées en utilisant de la musique tirée de la collection personnelle de disques de Man Ray.

Marguerite ou la vie tranquille de Stéphanie Murat / France / 2012 / 4’30

Marguerite Duras dit : « Écrire, c’est tenter de savoir ce qu’on écrirait si on écrivait ». Avec Sylvie Testud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *