The Baby de Ali Asgari

Dans les jours à venir, le réalisateur iranien Ali Asgari présentera à Venise Disappearance son premier long-métrage, proche dans le thème et le traitement de son premier court-métrage, Bishtar Az Do Saat sélectionné à Cannes en 2013. Avec ses autres courts, notamment Il silenzio, également présent à Cannes l’an passé, il se constitue une filmographie qui nous intéresse beaucoup à Format Court, en collaboration avec Farnoosh Samadi, sa compagne, scénariste et réalisatrice, qui le suit pas à pas, de film en film (et qui vient de réaliser le très beau Negah, présenté cet été à Locarno).

The Baby de Ali Asgari. Fiction, 15’30 », Iran, Italie, Taat Films

Synopsis : Narges et son amie n’ont que quelques heures devant elles pour trouver quelqu’un pour s’occuper de son bébé pendant quelques jours.

Pour accompagner le passage au long-métrage d’Ali Asgari, assisté par Farnoosh Samadi, nous vous proposons de voir et revoir l’une de leur première collaboration, l’intense The Baby, déjà repéré par les sélectionneurs de Venise en 2014. Le film a rejoint la Toile il y a quelques jours.

Tradition, modernité, intimité, tabou, féminité, simplicité, pudeur et final magnifique sont au cœur de ce film nocturne, fort et puissant, réussissant comme tous les courts d’Asgari à s’approprier au mieux un cadre et une durée bien déterminés (15 minutes) et à confronter avec intelligence regard social et destin individuel.

Katia Bayer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *