Une sur trois de Cecilia de Arce

Sélectionné ces derniers jours au festival IndieLisboa et précédemment repéré au festival Premiers Plans d’Angers et au festival de Clermont-Ferrand, « Une sur trois » est un film d’école français produit par 3IS et réalisé par Cecilia de Arce.

trois-film

Il s’ouvre avec un plan rapproché sur deux jeunes femmes, Simone et Zelda, en train de manger un kebab tout en se racontant des banalités en passant d’un sujet à l’autre comme savent le faire deux meilleures amies. Célibataires, encore étudiantes et effrayées par les contraintes de la grossesse, elles parlent, entre autres, de leur hantise actuelle d’être mères.

Peu de temps après, Simone tombe accidentellement enceinte. Le film suit alors les deux amies durant les trois semaines précédant son avortement. Simone paraît déboussolée et inanimée, Zelda, elle, pleine d’énergie, souhaite tout prendre en main. Mais en voulant bien faire, elle prend certaines décisions sans consulter son amie et commet plusieurs maladresses qui pourraient même remettre en cause leur amitié.

Avec « Une sur trois », Cécilia de Arce signe un film sur l’amitié empli de justesse, entre humour et émotion, proche des personnages et de leurs sentiments. Une certaine légèreté apportée par la police de caractère enfantine du générique, une musique guillerette, des couleurs lumineuses et le sourire permanent de Zelda contrastent avec la difficulté qu’a Simone à accepter son avortement.

Florence Fauquet (Simone), lauréate totalement justifiée du prix d’interprétation féminine au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand 2016, et Marie Petiot (Zelda) incarnent remarquablement ces deux jeunes femmes d’aujourd’hui face à un quotidien bouleversé par une nouvelle inattendue. Toutes deux évoluent devant une caméra souvent fixe dans des séquences peu découpées qui laissent une place importante aux dialogues et à leurs expressions.

Plongé dans un réalisme exacerbé, ce court-métrage n’est pas sans rappeler les films d’Eric Rohmer où la jeunesse affrontant les épreuves de la vie courante est mise en avant. Une jolie découverte.

Zoé Libault

Consultez la fiche technique du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *