Újratervezes de Barnabás Tóth

Avec « Újratervezes », film hongrois d’une douzaine de minutes en compétition européenne cette semaine au Festival de Brest, on partage quelques moments choisis de la vie d’un couple de sexagénaires vieillissants. Dans le huis clos d’une voiture, on suit l’évolution, ellipse après ellipse, de la vieillesse de ce couple et de la maladie de la femme, avec pour point de repère sa transformation physique. Le jeu d’acteur de Judit Pogány, actrice de théâtre essentiellement, assisté par le maquillage et les costumes, appuient le passage du temps.

my-guide

La voiture est un des lieux d’intimité de cet homme et de cette femme. Enfermés dans une carapace protectrice, coupés du reste du monde, ils sont confrontés l’un à l’autre sans échappatoire possible. La caméra prend place sur le capot et les filme en plan fixe, se plaçant en narrateur omniscient et adoptant de temps en temps un champ/contre-champ sur chacun des personnages en plan épaule, pour se rapprocher d’eux. Ces plans plutôt larges et le rythme du film, peu découpé, laisse la part belle à l’expression des personnages et au jeu d’acteur.

Les deux individus sont très différents, évoluant chacun l’un à côté de l’autre. Incarnés très justement par deux acteurs confirmés, ces personnages sont d’une crédibilité inouïe, proche du stéréotype sans jamais l’atteindre.

Elle, bavarde et excentrique, lui, froid et droit, se disputent sans cesse dans leur voiture. Ces heurts sont leur façon de s’aimer, de se raccrocher et se compléter l’un à l’autre. Elle l’insupporte mais sans elle, il se sent seul. Le titre anglais du film, « My guide », est une illustration de ce qu’elle est pour lui, sa copilote. Pris au sens propre, elle est une copilote un peu approximative, avec un sens de l’orientation qui laisse à désirer, assez gauche avec une carte routière à la main. Mais au sens figuré, en tant que copilote ou compagne de vie, elle lui est essentielle. Sachant la disparition proche de sa femme, le mari trouve une solution émouvante pour pouvoir la garder toujours près de lui, comme un GPS de vie personnalisé.

Avec plus d’une dizaine de réalisations à son actif, le réalisateur Barnabás Tóth sait toucher avec justesse l’âme humaine. Le sentiment de tendresse et d’attachement envers le beau couple de ce film est accentué par une musique calme et fluette et des personnages doux. Le film distille une humeur joyeuse, transmettant un regard positif sur l’amour au quotidien d’un couple en fin de vie.

Zoé Libault 

Consulter la fiche technique du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *