Bruz, palmarès 2011

Il y a quelques jours, s’est terminé le sympathique festival d’animation de Bruz que nous avons découvert l’année passée. Deux catégories de films y sont en compétition : les films pros et les films d’étudiants. En attendant notre dossier spécial consacré à cette manifestation mettant l’univers animé et national en perspective, découvrez le palmarès ainsi que trois jolis films en accès libre.

Grand Prix du court métrage, Prix SACEM de la meilleure création musicale originale : La Douce, Anne Larricq, Les films à carreaux, 2011, 8’50

Adapté de la nouvelle « Douchetchka » de Tchekhov. Au gré des intempéries, La Douce perd et trouve de nouveaux compagnons. Si la perte de l’un la désempare sincèrement, elle se console très vite avec un autre. Tous font l’affaire, ce qu’elle cherche avant tout, c’est de pouvoir s’oublier et ressembler à l’autre.

Grand Prix du film étudiant : Matatoro, Raphael Calamote, Mauro Carraro, Jérémy Pasquet, Supinfocom Arles, 2011, 7’35

Une réinterprétation pour le moins surprenante et surréaliste de la tauromachie, avec une ambiance originale et des graphismes colorés. Une sympathique animation qui met en scène dans une arène le combat entre un toréador et un taureau devant un public enthousiaste.


Mentions spéciales

Films professionnels ex aequo:
Le Diable en bouche, Franck Ternier, L’Astronef, 2010, 16’30
Apeurée, Patricia Sourdes, la Fabrique, 2010, 4’50

Films étudiants ex aequo:

Laszlo, Nicolas Lemée, La Poudrière, 2010, 4’00
D’une rare crudité, Emilien Davaud, Jérémy Mougel, Marion Szymczak, Supinfocom Arles, 2010, 7’35

Grand Prix Média, Prix Émile Reynaud : Bisclavret, Emilie Mercier, Folimage, 2011, 14’

Une Dame, épouse d’un Baron, s’aperçoit que son mari s’absente souvent et le questionne : il avoue qu’il devient Bisclavret. Transformé en animal, il laisse libre cours à ses instincts. Effrayée et prise de dégoût, la Dame révèle ce secret à un chevalier qui lui fait la cour depuis longtemps…

Mention spéciale : Chroniques de la poisse, Osman Cerfon, Je suis bien content, 2010, 15’

Prix SACD du meilleur film de fin d’études : Ex-aequo

Cyndrome, Sam Kulbicki, EMCA, 2010, 1’50
La voix de Simone, Léa Mazé, Ecole Estienne, 2011, 2’29

Mention spéciale : Ludo, Romain Kurdi, Emile Cohl, 2011, 3’39

Prix Arte Creative : En parties, Hugo Bravo, Emile Cohl, 2011, 3’49

Mention spéciale : Kyrielle, Boris Labbé, EMCA, 2011, 10’00

Prix de la Jeunesse : La détente, Pierre Ducos et Bertrand Bey, Kawanimation, 2011, 8’30

Une réflexion sur “ Bruz, palmarès 2011 ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *