illegal_cinema, une expérience de cinéma différente

Valorisant les films marginaux et expérimentaux, ces séances sont proposées par et pour les spectateurs. « illegal_cinema » est un rendez-vous hebdomadaire ayant lieu tous les lundis, à 20h aux Laboratoires d’Aubervilliers. Prochaine rencontre demain, autour de la croisée des chemins.

illegal_cinema est un rendez-vous hebdomadaire lors duquel des spectateurs montrent à d’autres spectateurs des films qui les touchent, pour en discuter ensemble. Chacun(e) peut proposer une séance, en inscrivant le film choisi dans une problématique qui sera débattue après la projection. Rendre poreuses les frontières entre « programmateur/trice» et «public»: tel est l’enjeu du projet. Tout type de film peut faire l’objet d’une séance, qu’il s’agisse de courts ou de longs-métrages, de documentaires, de films d’animation, de vidéos d’artistes, ou autres objets filmiques. Une seule limite: un/e réalisateur/trice ne peut pas venir montrer ses propres films, la discussion collective devant l’emporter sur le discours d’autorité auquel nous sommes habitués face à un(e) auteur(e) ou un(e) expert(e). Tous les lundis soirs depuis mai 2010 et jusqu’à juin 2011, des discussions sont organisées à partir de films ayant une circulation restreinte dans les circuits habituels du cinéma ou dans les médias, proposées chaque fois par une personne différente.

on_a_train_site

La prochaine séance est proposée et animée par Farid Mouhous, informateur jeunesse au Point Information Jeunesse d’Aubervilliers.

Programme de la soirée

« Paroles de volontaires européens », un film produit par VE France (France, 2010, 11min.)
« Un pont, une histoire », un film produit dans le cadre de l’Office Municipal de la Jeunesse (France, 2007, 10min.)
« On the train », un film de Barnabas Toth (Hongrie, 2003, 10min.)

À la croisée des chemins

Partir. Partir ailleurs. Un ailleurs, précis et ouvert. Une terre à investir. Pourquoi pas ? Köln, en Allemagne. Manchester, au Royaume-Uni. Padova, en Italie. Lisboa, au Portugal. Wrocław, en Pologne. Tant de lieux où, pendant quelques mois, les valises pourraient se poser. Se poseraient aussi de nombreuses questions à propos de la langue, de l’intégration, de l’altérité, de l’interculturalité, etc. Car « partir » signifie « être au milieu », entre soi et l’autre, dans un devenir-autre. Inscrit dans le courant d’air qui relie, dans un courant d’être naturel au-delà des codifications préalables, dans l’entre-deux.
Mais qu’est-ce que détermine un tel mouvement, une telle implication à travers les frontières culturelles ? Si l’on part, c’est avec une idée en tête, de petits cailloux en poches, des sourires en réserve, des objectifs solidaires à appliquer. Pour contrecarrer les manques spécifiques que chaque contexte social possède. L’aventure de l’entre-deux implique donc une appropriation des valeurs humaines, une approche curieuse de l’être.

Pour questionner cette « médiation » que l’aventurier incarne ontologiquement, trois courts-métrages dessineront la ligne de fuite du débat à partager. Un débat sous le signe de l’intermédiaire, des différences, à la croisée des chemins.

Infos pratiques : lundi 16 mai · 20:00 – 22:00 – Les Laboratoires d’Aubervilliers / 41, rue Lécuyer 93200 Aubervilliers / Métro ligne 7 Quatre chemins

Le site des Laboratoires : www.leslaboratoires.org

La page Facebook consacrée à l’événement : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *