Courtisane 2011

Du 30 mars au 3 avril, la 10ème édition du festival Courtisane s’est déroulée à Gand. Un anniversaire fêté dignement aux côtés de Sylvain George, Robert Fenz et Robert Beavers, artistes tout à la fois engagés, sensibles et avant-gardistes. Résistants et poignants, expérimentaux et réflexifs, complexes et sensuels, les films sélectionnés révèlent une mosaïque de styles, de formes, de supports et de langages composant la scène expérimentale belge et internationale, d’hier et d’aujourd’hui.

Découvrez dans ce Focus :

La critique de « Disorient » de Florence Aigner et de Laurent Van Lancker

La critique de « The Corridor » de Sarah Vanagt (Belgique)

Fragments d’un souvenir : critiques de « Kopfüber im Geäst » de Ute Aurand (Allemagne) et de « Qu Da Hai De Lu Shang de Tao Gu (Chine)

La critique de « Why Colonel Bunny Was Killed » de Miranda Pennell (Royaume-Uni)

Le palmarès 2011

La programmation

Et nos anciens sujets en lien avec le festival :

La critique de « Because We Are Visual » de Olivia Rochette et Gerard-Jan Claes (Belgique)

La critique de « StarDust » de Nicolas Provost (Belgique)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *