La Petite Sirène d’Adrien Beau

Ce court-métrage muet semble tombé d’une étagère poussiéreuse de l’un des premiers bureaux de production cinématographique. Tout prête en effet à croire qu’il date d’une période révolue : le noir et blanc, les intertitres, les décors, les costumes… Cet OVNI nous plonge un siècle en arrière et s’il n’était pas de 2010, on jurerait que David Lynch se serait passé la bobine avant de réaliser « Eraserhead ».

Avec ce premier film, le réalisateur Adrien Beau dresse le tableau d’une famille du début du XXème, modèle de la bourgeoisie d’alors. Lorsqu’une créature à la fois terrifiante et envoutante, la petite sirène, vient s’imposer en maître dans la maison, l’ordre et la rigueur qui régnaient dans les lieux cèdent rapidement la place à l’hystérie.

En revisitant la figure mythique de L’Odyssée, Adrien Beau prend un malin plaisir à détruire le conformisme de nos ancêtres. « La Petite Sirène » est déroutante et l’on peut dire qu’avec ce premier film, Adrien Beau frappe fort. Il ne fait aucune concession et use à merveille de son talent de styliste (il assiste John Galliano et Christian Dior dans leur créations), de metteur en scène de théâtre et de chef décorateur. A choisir entre le langage parlé et le langage cinématographique, Adrien Beau a pris parti : le 7ème art prime.

Rémy Weber

Consulter la fiche technique du film

2 réflexions sur “ La Petite Sirène d’Adrien Beau ”

  1. j’aimerais bien savoir où l’on peut acheter les films d’Adrien Beau, ils sont si incroyables ! Enfin du cinéma différent, prenant, du grand art !
    J’ai déjà pas mal cherché mais je ne trouve rien … bouhhhhhh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *