Venise, ses ponts, ses gondoles, ses stars et ses pigeons

– Dis-moi, Venise en septembre, sous la pluie et sans amoureux, ça vaut la peine ?

– Ben oui, en septembre, il y a quand même la Mostra et jusqu’à présent, il n’a jamais plu dans les salles.

– Et là-bas, tu n’as pas peur de te faire attaquer par des pigeons mouillés ?

– C’est un risque à prendre si tu aimes le cinéma.

– C’est vrai que c’est le plus ancien festival cinématographique au monde ?

– Ben, oui, c’est le 67ème. Et puis, si on te le dit, c’est que c’est vrai.

– C’est people quand même, Venise…

– Ah c’est sûr que ce n’est pas l’Amicale du Camembert.

– J’ai vu Nathalie Portman sous un parapluie. Elle était toute petite, elle passait entre les gouttes.

– Qu’est-ce que tu veux que ça me foute qu’elle ait la taille d’un schtroumf ? Elle reste canon. Moi, j’ai croisé Catherine sur le Ponte Rialto hier.

– Catherine ?

– Ben oui Catherine Deneuve quoi ! Il paraît qu’elle joue les chipies dans le dernier Ozon. Ce n’est pas le qualificatif que je lui aurais donné, moi…

– Et elle fait quelle taille, elle ?

– Ben, je sais pas trop. Avec les grandes dames du cinéma, on n’est jamais très sûr. Elle passait pas entre les gouttes, en tout cas ! Je ne sais pas quelle est la taille de Sofia Coppola, mais c’est elle qui repart avec le Lion d’or.

– Sofia Coppola récompensée par son ex, Quentin T. ! Ça va se lâcher dans la presse people !

– T’exagères. Le film est peut-être bon.

– Quoi ?? Tu l’as pas vu ? Tu fais ta pro mais on peut savoir ce que t’as fait à Venise ? Compter les gondoles ? T’empiffrer de tiramisu ?

– Moi, tu sais… À part le court… Il n’y a pas grand chose qui m’intéresse. Et puis, les longs sont de plus en plus longs, non ? Quand j’ai vu qu’il y avait un film de Wang Bing, je me suis dit : “ça y est, c’est reparti pour une séance de huit heures !”

– Tu as eu tort, celui-là ne durait qu’une heure et demie et c’était le film surprise de la Mostra !

– Ça m’étonne qu’à moitié, paraît que le directeur, Marco Müller, est aussi cinéphile que sinophile. Pourtant, il n’y a pas eu de prix pour l’Asie cette année dans les courts métrages…

– Y avait des courts asiatiques ?

– Ben évidemment… Le court, c’est pas une spécialité européenne, faut sortir un peu !

– En même temps, le court c’est moins people non ?

– C’est sûr que ni Deneuve ni Portman n’étaient pas là pour des courts mais j’ai quand même aperçu quatre mecs en imperméable, Jack Nicholson, Dennis Hopper, Jon Voight et Danny Trejo, dans le nouveau film de Nicolas Provost ! Comme quoi…

– C’est dingue, ça ! Finalement, Venise en septembre, sous la pluie et sans amoureux, ça vaut peut-être la peine…

Échange de tirets entre Petite et Tartiflette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *