Chant de Geppino de Simon Van Rompay

Già vola il fiore magro

Film de fin d’études de Simon Van Rompay (Rits, 2009), « Geppino chante » redéfinit le documentaire social. Coup de cœur à la séance inaugurale de Short Screens #1 en 2009, ce court belge grandement poétique implanté dans le fin-fond du Borinage a également été retenu en compétition au 13ème Festival du court métrage de Bruxelles.

Giuseppe « Geppino » Cercua est un immigré italien vivant dans l’ancienne région minière du sud de la Belgique. S’il n’avait pas existé, il aurait bien fallu l’inventer. À sa petite échelle et malgré une existence peu aisée, Geppino continue à poursuivre ses rêves, à chanter, à composer, à imaginer les inventions les plus originales, à vouloir améliorer le monde… Pourtant, jeune, il a connu un moment de gloire : il a été l’un des acteurs principaux de « Déjà s’envole la fleure maigre » de Paul Meyer, incontestable chef-d’œuvre du néoréalisme belge. Quelques 40 ans plus tard, par le plus pur des hasards, Simon Van Rompay, étudiant, tombe sur cet homme au seul film, ce Tadzio frustré, tombé dans l’oubli. Geppino réapparaît à l’image dans un portrait honnête et hautement humain du personnage.

geppino

Malgré son humour rustre, qui rend le personnage attachant plutôt qu’il ne le ridiculise, le « Chant de Geppino » retentit comme un rappel à l’ordre pour une société progressiste préoccupée par les succès matériels. Grâce au traitement respectueux et responsable de son sujet, et sa capacité de susciter de l’empathie chez le spectateur, ce court métrage répond à tous les critères d’un bon documentaire. Par ailleurs, la pertinence d’un tel regard porté par un artiste flamand sur un sujet wallon est d’autant plus perceptible à l’ère des conflits communautaires qui ébranlent le Plat Pays. Espérons que le travail de ce jeune réalisateur pourra un jour le porter à la hauteur de Paul Meyer lui-même. Une chose est certaine : la sensibilité humaniste et l’amour authentique pour son sujet sont des qualités qui ne s’improvisent pas.

Adi Chesson

Consulter la fiche technique du film

Article associé : l’interview du réalisateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *