En DVD : Mémorable de Bruno Collet

En cette fin d’année, Format Court attire votre attention sur la sortie récente du DVD du film Mémorable réalisé par Bruno Collet. Ce bel objet, édité par Vivement Lundi qui a produit le film à Rennes, est issu d’une collaboration avec Kub, un webzine culturel breton. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, Mémorable est un court-métrage d’animation qui traite des premiers signes et de l’évolution de la maladie d’Alzheimer au sein d’un couple en stop motion formé par Louis et Michelle. Le film, bien défendu dans nos colonnes (critique et interview), et sélectionné et diffusé récemment sur notre site web à l’occasion de notre festival en ligne, a eu un très joli parcours. On se souvient des 3 prix à Annecy en 2019 : le Cristal du court, le prix du public et le prix du jury jeune. On se souvient aussi de sa nomination aux Oscars 2020 (et de son absence aux finalistes des César). Pour accompagner cette sortie, Format Court vous propose de remporter l’un des 10 DVD de son jeu concours de fin d’année (il suffit pour cela de nous envoyer un e-mail).

Le DVD en question propose de (re)découvrir le bien beau film de Bruno Collet. L’histoire est celle d’un couple de jeunes grands-parents confronté à la maladie d’Alzheimer. Celle-ci s’immisce dans leur quotidien, joue des tours à la mémoire de Louis et inquiète de plus en plus son épouse, Michelle. Dans ce film, il y a de l’émotion bien sûr mais aussi de la poésie et chose rare pour le sujet, de l’humour. Il y a également des échanges de regards, de la peur et des silences. Il y a enfin beaucoup d’amour, de séduction et de charme. Qu’on se fie aux dialogues, à la musique de Nicolas Martin, aux voix de André Wilms et Dominique Reymond, au lien entre image, peinture et mémoire, Mémorable intéresse, charme, interroge.

Afin de profiter au mieux du film, le DVD co-édité par Vivement Lundi et Kub propose bon nombre de bonus. Bruno Collet y défend le cinéma artisanal et raconte que s’il fait de la stop motion, c’est pour “le plaisir de faire d’autres films, pas pour l’argent ni la célébrité”.

Dans le bonus “25 ans de stop motion à Rennes”, on apprend que les premières personnes à s’être intéressées au genre venaient des Beaux-Arts et que l’animation a été apprise sur le tas. Bruno Collet, par exemple, est sculpteur de formation, ce qui se ressent dans son travail. Si aujourd’hui, le savoir-faire local (en Bretagne) est reconnu à l’international, c’est grâce à des co-productions (surtout suisses et belges) et à des super films. On se souvient par exemple du choc de Oh Willy ! d’Emma de Swaef et de Marc James Roels, dont les décors et les marionnettes avaient été fabriqués sur place (tout comme pour leur deuxième film, Ce magnifique gâteau). Depuis l’an passé, ça bouge encore plus dans la région puisque la ville de Lorient accueille désormais une formation en stop motion dont plusieurs étudiants ont travaillé aux côtés de Bruno Collet sur Interdit aux chiens et aux Italiens, un long-métrage de Alain Ughetto.

En complément de Mémorable, le DVD propose 2 autres films issus de la filmographie de Bruno Collet : Le Jour de gloire (2007) et Le dos au mur (2001). Les deux films, muets pour le coup, ont déjà un lien avec le temps qui passe et la mémoire, deux thèmes chers au réalisateur. Le Jour de gloire s’intéresse la première guerre mondiale, à ces héros anonymes qui se sont battus dans la boue et la peur et et dont les actes sont passés dans l’oubli, figés pour la postérité dans les monuments aux morts, des édifices malheureusement invisibles dans le paysage urbain.

Le dos au mur prend aussi comme sujet quelque chose de discret, de potentiellement inaperçu dans le milieu urbain : un arrêt bergère gardant les volets ouverts, “enchaîné au mur, condamné à regarder le temps qui s’écoule”. Ce premier film croque l’histoire de cet élément petit mais utile, vivant une vie bien triste, entre coups de ballons, graffitis colorés et rouille dévorante. À l’époque du film, Bruno Collet ne connaît pas encore l’animation et souhaite “filmer une façade en caméra fixe”. Il apprend aussi à écrire un scénario et une note d’intention pour la première fois (avec une bonne gueule de bois en prime !). Le film est prêt en mars 2001, la copie est envoyée à Cannes et prise à la Semaine de la Critique où il remporte le Prix de la jeune critique. On est encore loin de Mémorable mais ce premier encouragement de la profession lance la carrière de Bruno Collet. En 7 minutes, un personnage prend forme, en silence, jusqu’à la mort. 20 ans plus tard, avec Mémorable, le dialogue s’est entre temps invité, l’animation a pris de la consistance, la perte est toujours là, l’émotion s’est renforcée, le cinéma artisanal est toujours de mise, Bruno Collet continue à faire des films (des courts avant peut-être un long), sous le regard bienveillant de ses amis et producteurs, Mathieu Courtois et Jean-François Le Corre. Vivement la suite !

Katia Bayer

DVD Mémorable & bonus, co-édition Vivement Lundi et Kub

2 thoughts on “En DVD : Mémorable de Bruno Collet”

  1. Une précision : « Mémorable » a été nommé à l’Oscar du court métrage d’animation 2020 et pas uniquement pré-sélectionné (ce qui correspond à la phase de « shortlist »). Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *