Listen d’Hamy Ramezan et Rungano Nyoni

Fiction, 13′, 2014, Danemark, Finlande, Dodream & Pebble Nordic Factory

Synopsis : Copenhague. Un poste de police. Une femme vêtue d’une burqa accompagnée de son fils, vient déposer plainte. La situation va dégénérer quand elle s’aperçoit que la traductrice ne semble pas remplir sa mission.

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, à Cannes, en 2014, dans le programme Nordic Factory, élu meilleur court-métrage au festival du film de Tribeca l’année d’après, « Listen » est une co-réalisation d’Hamy Ramezan et Rungano Nyoni, cette dernière présentant son premier long-métrage de fiction cette année à la même Quinzaine, « I am not a witch ».

Au Danemark, dans une cellule sombre, deux policiers écoutent le témoignage d’une femme voilée venue leur demander de l’aide. Elle s’est enfuie de son foyer, espérant trouver refuge ailleurs. Ne parlant pas danois, ses mots sont traduits par la femme se trouvant à ses côtés.

Tour à tour, chaque personnage est confronté à son témoignage bouleversant. Le montage est étrangement lent par rapport à l’urgence de la situation, et de ce contraste, naît une tension sourde, menaçante. Un simple coup de téléphone parvient, dans ce huis-clos oppressant, à faire basculer l’échange dans l’irrémédiable. A partir de là, chaque plan devient comme un coup de couteau.

Entrecoupée d’écrans noirs, comme pour rendre sensible le gouffre qui sépare chaque point de vue sur la situation, la discussion vire bien vite vers l’incommunicabilité. De cette absence de communication, provient la solitude extrême d’une femme condamnée à demeurer dans la peur. « Listen », un saisissant portrait sans visage mais infiniment humain.

Thibaud Fabre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *