Light Is Calling de Bill Morrison

Expérimental, 8’, 2004, États-Unis, Hypnotic Pictures

Synopsis : Une méditation sur les collisions aléatoires.

Œuvre hypnotisante réagençant avec élégance et de manière accidentelle une série d’images du film muet « The Bells » (1926) de James Young, le poétique « Light Is Calling » de Bill Morrison (« Decasia », « The Miner’s Hymn ») se présente comme un travail sensitif sur la mémoire et le temps. Réflexion sur la nature éphémère des choses, « Light Is Calling » dissèque le concept même de film et tente de percer le mystère entourant des moments de vie passés, ayant traversé le temps par la pellicule.

Grand Prix de l’Étrange Festival 2004 et présenté par l’équipe des Programmes Courts & Créations de Canal+ lors de la programmation “20 ans de courts !” de l’édition 2015 du même festival, ce film délicat ouvre un monde de possibilités infinies et, accompagné de l’enivrante musique de Michaël Gordon, est à deux doigts de libérer l’âme prisonnière derrière toute image.

Julien Savès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *