Play de Jonathan Vinel

Fiction, 9′, France, 2011, Autoproduction

Synopsis : Un garçon assis sur une chaise se rappelle ses amis morts et fait le point sur la génération 1990 de son village.

Le Festival International du Film Francophone de Namur commence ce vendredi 3 octobre. C’est l’occasion pour nous de revenir sur les premiers films de Jonathan Vinel, dont le dernier court « Tant qu’il nous reste des fusils à pompes », co-réalisé avec Caroline Poggi et qui a obtenu l’Ours d’or à Berlin, est en compétition internationale.

Ce film, « Play, qui est la suite de « WE », date de quelques années, mais annonce le dernier opus de Vinel, tant par le sujet que par la forme. Construit de manière discontinue, « PLAY » s’intéresse aux garçons, aux filles, aux pyramides, aux Playmobil, aux sapins et aux explosions. Dans le film, un jeune homme assis sur une chaise dans une salle de jeux truffée de métaphores se souvient de son enfance et des enfants de son âge qui y ont participé mais qui sont ne sont plus aujourd’hui.

Zoé Libault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *