Gli Immacolati de Ronny Trocker

« Gli Immacolati », de Ronny Trocker, présenté en sélection nationale de Clermont-Ferrand, repose sur un fait divers survenu en Italie. Décembre 2011, à Turin. Une manifestation de soutien dégénère. Les habitants d’un quartier populaire mettent le feu à la friche industrielle voisine. Celle où vit tout un campement de Roms. Une jeune fille prétend avoir été violée par deux gitans. Son mensonge aura entraîné le débordement et la folie dévastatrice d’une collectivité.

Ronny Trocker, étudiant au Fresnoy et originaire de Bolzano revient sur cet événement, plus connu en France qu’en Italie, car plus volontiers passé sous silence là-bas. À partir de photographies prises sur les lieux de l’incendie quelques mois après, il recompose tout un décor virtuel en 3D. En un plan séquence, sa caméra se promène dans une friche mentale, oscillant entre éléments réalistes et fantasmagories, entre nature et béton. La précision des détails alterne avec les formes abstraites aériennes, les vues d’ensemble avec les rapprochements dans l’espace, quasi organiques.

gli-immacolati-les-immacules

Les voix off de deux comédiens se superposent à ce voyage de la mémoire. Elles se croisent, confrontant les points de vue, à partir des témoignages du frère de l’adolescente et d’une jeune mère Rom. La parole de chacun est douce, posée, modulée par les sons de la forêt. Elle commence et se clôt comme un conte, une histoire lointaine. « C’era una volta ». Il était une fois. Le recul et l’abstraction jalonnent ce qui échappe, dérape. Mouvements des images et narration en miroir pour faire fluctuer une réalité insaisissable et diffractable, qui nous glisse entre les mains. Telle cette foule immaîtrisable qui s’en ira comme elle est venue. L’incendie comme un feu de paille. La violence collective fondue en apparition fugitive. À travers son errance, « Gli Immacolati » en garde la trace, une impression en creux, dans la cire.

Juliette Borel

Consulter la fiche technique du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *