A Tropical Sunday de Fabian Ribezzo

C’est un dimanche habituel pour Lis, Babu, Gito et Nino, enfants des rues de Maputo. Alors que la fête foraine bat son plein, ils font la manche, espérant récolter quelques piécettes pour pouvoir profiter à leur tour des attractions du parc. Sélectionné en compétition internationale à Clermont-Ferrand, « A Tropical Sunday » de Fabian Ribezzo dresse un portrait sans fard des conditions de vie de nombreux enfants au Mozambique.

Pour survivre, les quatre gamins vident les restes de nourriture laissés nonchalamment sur les assiettes des badauds venus en famille prendre du bon temps tout en regardant avec envie les chanceux dans les auto-stoppeuses. Mais quand c’est l’heure du concours de danse, Lis pousse ses comparses à une course contre la montre pour trouver en un temps record un costume qui permettra à l’un d’entre eux de monter sur scène. Du borsalino aux chaussures en passant par la ceinture et les chaussettes peintes à même les chevilles, toute la panoplie du grand Michael Jackson est ainsi subtilisée habilement à quelques visiteurs. Le petit danseur peut dès lors se déhancher sur un Beat it remixé à la sauce du coin, enflammant la petite assemblée et raflant le prix qui permet le tour de manège tant attendu.

L’intérêt du film de Fabian Ribezzo réside dans la façon dont il pose des contrastes, celui des riches et des pauvres, celui du monde des adultes qui se confronte sensiblement à celui des enfants. La réalité non sublimée est cependant mise en scène dans une sorte de fable des temps modernes. Les acteurs, non professionnels, plus vrais que nature, semblent cependant sortir d’une comédie sociale et la caméra de Ribezzo aime à les suivre en y relevant les tonalités pâles et chaleureuses de leur quotidien. Une comédie douce-amère au rythme bien senti.

Marie Bergeret

Consultez la fiche technique du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *