Ceci ne vous regarde pas de Lia Bertels

Quoi ma gueule ?

Après « Micro-dortoir », un premier travail très remarqué, Lia Bertels explore la faune étrange qui peuple son imagination dans « Ceci ne vous regarde pas ». Et si elle ne ressemble à rien de connu, cela, après nous, ne vous regarde pas.

Dans la tête de Lia, il y a des rêves et des bêtes étranges qui semblent tout droit (ou tout tordu) en sortir. Mais qui cela peut donc bien regarder ? Pas vous donc, pas moi non plus dans ce cas.

Installés dans notre fauteuil, nous entrons, par le petit bout de la lorgnette, dans cet étrange univers où un « chat » vole comme un avion à réaction, de petites têtes privées de corps baillent à leur aise, une drôle de bestiole poilue grimpe aux arbres… Nous les observons autant qu’ils semblent nous observer, un brin gênés par notre présence. Mais qui regarde quoi ?

Avec son air de ne « pas y toucher », le petit court métrage de Lia Bertels interroge, par son jeu de regard, la position du spectateur. Il le pousse, sans pour autant théoriser, à se demander « qui a le droit de regarder qui, et de quelle façon il a le droit de le faire ». Les commentaires chuchotés, presque inaudibles, viennent renforcer cette impression d’intrusion, intempestive, certes, mais toujours joyeuse. Car la particularité de l’univers de la réalisatrice est d’être toujours tourné vers une belle innocence enfantine, une légèreté que rien ne semble pouvoir assombrir. Et le plaisir que l’on éprouve à cette observation devient le véritable enjeu de cette proposition. D’ailleurs, comme l’indique le générique, Lia ne réalise pas son film, elle l’observe… Chut !

Sarah Pialeprat

Consulter la fiche technique du film

Article associé : l’interview de Lia Bertels

Une réflexion sur “ Ceci ne vous regarde pas de Lia Bertels ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *