Madagascar, carnet de voyage de Bastien Dubois

“L’invitation au voyage”

Voici un petit film à l’univers captivant. Dans ce récit qui relève avant tout de l’envie de partager la passion du voyage, Bastien Dubois s’essaye à un exercice de style très original. Il nous absorbe, nous emprisonne dans un récit animé, pieds et poings liés par des images et des sons pittoresques. L’auteur ne se contente pas de nous raconter son expérience malgache, il nous la fait vivre.

Au travers d’un récit simple et universel qui emprunte la forme du carnet de voyage, cet ancien étudiant de Supinfocom nous emmène à la découverte d’un pays et de ses traditions. Graphiste doué et aquarelliste talentueux, il mélange les techniques d’animation avec beaucoup de subtilité libérant le film de toute contrainte expressive, lui accordant la liberté de ton, propre à la littérature de voyage. Aux côtés des images mouvantes, s’ajoute un travail de son remarquable qui permet de plonger le « visiteur » dans une réalité palpitante, à la manière d’un jeu vidéo.

Cinéaste explorateur, Dubois aime se perdre dans les dédales des rues étrangères, dans les rangées chatoyantes des marchés exotiques, saisir quelques instants volés au détour d’une ruelle et croquer la cérémonie du culte du retournement, la Famadihana, pour se rendre compte de l’importance des ancêtres dans la société malgache. Les souvenirs, les images sont ainsi immortalisées dans les aquarelles colorées de Bastien qui livre une lecture mosaïque de l’île rouge où l’atmosphère et les sons d’ambiance l’emportent sur une narration classique.

En tableaux instantanés, Madagascar, seul vrai protagoniste du film, se déploie, dans un doux chaos inextricable. Bastien Dubois y dépeint avec force et virtuosité formelle, les petits et grands bonheurs d’hommes et de femmes aux mille visages. Il s’interroge sur la manière de témoigner de l’éphémère. Il aime s’arrêter sur les détails qui forgent la réalité de sensations fugaces et malgré tout, demeurent et construisent la mémoire. Telle une invitation au voyage, « Madagascar, carnet de voyage » diffuse calme et légèreté dans les interstices d’une culture qui parle à l’âme en secret.

Marie Bergeret

Consulter la fiche technique du film

Article associé : l’interview de Bastien Dubois

3 réflexions sur “ Madagascar, carnet de voyage de Bastien Dubois ”

  1. très beau film, je suis malgache et j’ai eu l’occasion de voir et revoir ce court-métrage, franchement je dis : « chapeau ».

  2. Cette animation m’a beaucoup émue…
    Pour une fois, on ne « résume » pas Madagascar uniquement aux animaux et aux végétations (comme si les malgaches n’existaient pas..grr…), et on ne parle pas « que » de la « pauvreté » des malgaches!
    Tout simplement Merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *