Top Girl de Rebecca Johnson

« Top Girl » est un court métrage anglais abordant l’adolescence, le hip-hop, la localité de Brixton, l’exubérance des filles, le machisme des garçons, et la valeur de l’amitié. Réalisé par Rebecca Johnson, le film a récemment retenu l’attention des sélectionneurs rotterdamois, berlinois, et clermontois.

Sur fond musical, deux adolescentes, planquées dans une cabine d’essayage, fourrent, en riant, des vêtements dans leurs sacs à main. Quand elles se ruent hors du magasin, une sirène s’enclenche, et un vigile tente de les poursuivre. Trop tard. Deux taches de couleur, une rose et une jaune, se dessinent déjà au loin. Meilleures amies, Donna et Félicia partagent autant leurs fringues et leurs secrets que leur intérêt pour le hip-hop. Que ce soit à l’école, vêtues d’uniformes ou à l’extérieur, apprêtées comme des dingues, les deux filles aiment rapper. Donna, surnommée Lady D, a même un objectif : faire entendre sa voix et ses rimes à Legz, un jeune homme branché musicalement. Leur rencontre se passe autrement que comme la jeune fille l’aurait prévu : Legz ne s’intéresse pas qu’à la voix de Donna. Le lendemain, celle-ci est la risée de son collège.

Tourné au cœur de Brixton (banlieue sud de Londres), « Top Girl » est une séquence authentique et brute sur l’adolescence et le passage à la vie adulte. Traversé par le rap, le film de Rebecca Johnson, s’intéresse également à l’amitié et à ses déclinaisons (disputes et réconciliations), et à l’image des jeunes gens dans la société anglaise (les filles tentent de s’imposer dans un univers masculin tandis que les garçons ne sont pas aussi fiers qu’ils le laissent paraître, surtout quand ils sont privés de leur bande). Parallèlement aux thèmes, une scène contribue à l’intérêt du film : après avoir vu Legz, Donna rentre chez elle, se regarde dans le miroir, s’admire, vérifie son maquillage, prend la pause, joue à la dure, simule un baiser, avant de se faire surprendre par son père. À ce moment-là, plus que dans ses chansons, elle est réellement la « Top Girl » du titre : la fille la plus sexy de Brixton !

Si l’histoire de « Top Girl » se déroule dans un microcosme bien déterminé, une dimension universelle émane de son scénario, par les thèmes qu’il aborde mais aussi par la présence des deux personnages féminins. Le monde adolescent n’est-il pas peuplé de copies non fictionnelles de Donna (Rumbi Mautsi) et Félicia (Naomi Lewis) ?

Katia Bayer

Consulter la fiche technique du film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *