Archives par mot-clé : Festival de Locarno

Transe et politique à Locarno

Transe et politique à Locarno

Le 75ème Locarno Film Festival, qui vient de se terminer, a offert une grande diversité de courts ce début août – ce qui n’est pas pour nous déplaire. L’expérimentation est un point-clé des animations présente cette année en compétition internationale du côté des Pardi di Domani : il ne faut peut-être pas chercher le sens (il n’y aura souvent rien à trouver), mais se laisser emporter par les sons et les images.

Locarno, Corti d’autore : nos coups de coeur

Locarno, Corti d’autore : nos coups de coeur

Depuis le 3 août, le plus grand festival suisse de cinéma bat son plein. Les Pardi di Domani, dédiés à la forme courte, accueillent depuis peu les Corti d’autore, une programmation de courts-métrages consacrée aux réalisateurs déjà expérimentés. Cette année, place à la fiction mais aussi à l’expérimental. Une sélection intéressante dans le fond et dans la forme, bien que l’on regrette l’absence d’animations et qu’on y recense très peu de documentaires. Voici les trois films qui ont particulièrement retenu notre attention.

Locarno, les nombreux courts sélectionnés

Locarno, les nombreux courts sélectionnés

Le Festival de Locarno vivra sa 75ème édition du 3 au 13 août prochain. De nombreux courts et longs y sont programmés. Au vu du line-up sorti hier, on s’intéressera cette année à Tengo sueños eléctrico , le premier long de Valentina Maurel dont nous avions repéré les courts (Paul est là, Cinéfondation, Lucía en el limbo, Semaine de la Critique) ou encore à Annie Colère, le nouveau long-métrage de Blandine Lenoir avec Laure Calamy, Zita Hanrot et India Hair.

Festival Format Court 2021, les séances de ce jeudi 25.11

Festival Format Court 2021, les séances de ce jeudi 25.11

Les séances du Festival se poursuivent et ne se ressemblent pas ! Après un coup d’œil non exhaustif au riche catalogue de l’Agence du court, direction la Suisse et le canton du Tessin où se situe Locarno, hameau de villégiature et de passionnés de cinéma. Depuis 1946, la ville accueille chaque année le Locarno Film Festival, l’un des festivals parmi les plus célébrés et les plus anciens au monde. Terre d’expérimentation et d’innovation, le festival récompense l’audace des courts et des moyens métrages au travers de sa section Pardi di domani – les Léopards de demain. Dénués de limite de genre ni d’approche, les Pardi di domani se veulent le reflet d’une création cinématographique sans frontières ni barrières. Nous avons choisi de vous présenter quelques films internationaux sélectionnés ces dernières années au festival, accompagnés de membres de leurs équipes.

Charlotte Corchète, Giacomo Hug, les Pardi di Domani et le Festival de Locarno

Charlotte Corchète, Giacomo Hug, les Pardi di Domani et le Festival de Locarno

harlotte Corchète est la nouvelle responsable du comité de sélection des Pardi di Domani, la section réservée aux courts et moyens-métrages du Festival de Locarno. Lili Hastin, la nouvelle Directrice artistique du festival, l’a choisie après une collaboration entamée au festival Entrevues de Belfort. Egalement membre du comité de sélection des Pardi, coordonné par Giacomo Hug, Charlotte Corchète travaille avec trois autres sélectionneurs : Tizian Büchi, Liz Harkman, Stefan Ivančić.

Locarno 2019, compte-rendu

Locarno 2019, compte-rendu

Alors que Venise bat encore son plein, Format Court revient sur la 72ème édition de Locarno qui vient d’avoir lieu du 7 au 17 août 2019. Locarno, situé dans le Tessin en Suisse italienne, est connu pour son Lac Majeur, ses montagnes magnifiques, ses projections en plein air sur l’écran géant de la Piazza Grande (la grand place, au coeur de la ville, qui peut accueillir jusqu’à 8.000 spectateurs), ses différents directeurs artistiques, son goût pour le cinéma d’auteur et son attention accordée à la relève.

Locarno, jour 5 : Kwa Heri Mandima de Robert-Jan Lacombe

Locarno, jour 5 : Kwa Heri Mandima de Robert-Jan Lacombe

Les Pardi di Domani du Festival de Locarno couvrent deux compétitions : l’une, internationale, l’autre, nationale, suisse. Cette année, 11 films suisses figurent dans ce programme. À Format Court, nous avons par le passé déjà repéré plusieurs courts suisses ayant concouru à Locarno. C’est le cas de Kwa Heri Mandima (Good Bye Mandima) de Robert-Jan Lacombe, un film ayant remporté le Pardino d’or du meilleur court métrage suisse à Locarno en 2010.

Locarno, jour 1. Rewind Forward de Justin Stoneham

Locarno, jour 1. Rewind Forward de Justin Stoneham

Le 72ème Festival de Locarno a commencé ce mercredi 7 août 2019.  Il a lieu jusqu’au 17 août. Format Court couvre le festival pour la première fois et vous propose au jour le jour une sélection de courts-métrages anciennement programmés au festival, visibles en ligne, sélectionnés voire primés lors de précédentes éditions.

Locarno 2016, le palmarès

Locarno 2016, le palmarès

Achevé il y a quelques jours, le festival de Locarno a primé bon nombre de jeunes réalisateurs en compétition internationale : Ralitza Petrova a obtenu le Pardino d’Or, Radu Jude a glané le Prix Spécial du Jury et João Pedro Rodrigues celui du meilleur réalisateur. Du côté de la compétition « Cinéastes du Présent », Eduardo Williams a reçu le Pardo d’or, Yuri Ancarani a remporté le Prix Spécial du Jury, Mariko Tetsuya, celui du meilleur réalisateur émergent, Kiro Russo, une mention spéciale et Maud Alpi, celui du Swatch Art Peace Hotel. Bonne nouvelle : tous ont fait leurs armes en court-métrage et bon nombre d’entre eux ont été repérés par notre équipe !