Archives par mot-clé : Festival de Locarno

Charlotte Corchète, Giacomo Hug, les Pardi di Domani et le Festival de Locarno

Charlotte Corchète, Giacomo Hug, les Pardi di Domani et le Festival de Locarno

harlotte Corchète est la nouvelle responsable du comité de sélection des Pardi di Domani, la section réservée aux courts et moyens-métrages du Festival de Locarno. Lili Hastin, la nouvelle Directrice artistique du festival, l’a choisie après une collaboration entamée au festival Entrevues de Belfort. Egalement membre du comité de sélection des Pardi, coordonné par Giacomo Hug, Charlotte Corchète travaille avec trois autres sélectionneurs : Tizian Büchi, Liz Harkman, Stefan Ivančić.

Locarno 2019, compte-rendu

Locarno 2019, compte-rendu

Alors que Venise bat encore son plein, Format Court revient sur la 72ème édition de Locarno qui vient d’avoir lieu du 7 au 17 août 2019. Locarno, situé dans le Tessin en Suisse italienne, est connu pour son Lac Majeur, ses montagnes magnifiques, ses projections en plein air sur l’écran géant de la Piazza Grande (la grand place, au coeur de la ville, qui peut accueillir jusqu’à 8.000 spectateurs), ses différents directeurs artistiques, son goût pour le cinéma d’auteur et son attention accordée à la relève.

Locarno, jour 5 : Kwa Heri Mandima de Robert-Jan Lacombe

Locarno, jour 5 : Kwa Heri Mandima de Robert-Jan Lacombe

Les Pardi di Domani du Festival de Locarno couvrent deux compétitions : l’une, internationale, l’autre, nationale, suisse. Cette année, 11 films suisses figurent dans ce programme. À Format Court, nous avons par le passé déjà repéré plusieurs courts suisses ayant concouru à Locarno. C’est le cas de Kwa Heri Mandima (Good Bye Mandima) de Robert-Jan Lacombe, un film ayant remporté le Pardino d’or du meilleur court métrage suisse à Locarno en 2010.

Locarno 2016, le palmarès

Locarno 2016, le palmarès

Achevé il y a quelques jours, le festival de Locarno a primé bon nombre de jeunes réalisateurs en compétition internationale : Ralitza Petrova a obtenu le Pardino d’Or, Radu Jude a glané le Prix Spécial du Jury et João Pedro Rodrigues celui du meilleur réalisateur. Du côté de la compétition « Cinéastes du Présent », Eduardo Williams a reçu le Pardo d’or, Yuri Ancarani a remporté le Prix Spécial du Jury, Mariko Tetsuya, celui du meilleur réalisateur émergent, Kiro Russo, une mention spéciale et Maud Alpi, celui du Swatch Art Peace Hotel. Bonne nouvelle : tous ont fait leurs armes en court-métrage et bon nombre d’entre eux ont été repérés par notre équipe !

Hors Autoroute de Rhona Mühlebach

Hors Autoroute de Rhona Mühlebach

Sélectionné au Poitiers Film Festival et primé à deux reprises cet été à Locarno (Prix Action Light du «meilleur espoir Suisse & Prix Cinema e Gioventù), le court métrage suisse « Hors Autoroute », réalisé par Rhona Mühlebach pour son bachelor à l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne (ECAL), relate les péripéties d’un couple à la dérive au milieu de paysages montagneux. Née en 1990, Rhona Mühlebach a également réalisé deux autres courts, « Ferien » et « Schwesterherz » en 2013.

Jan Czarlewski. Comment j’ai provoqué mon père

Jan Czarlewski. Comment j’ai provoqué mon père

Jan Czarlewski est le grand vainqueur des Léopards de demain : il a reçu le Pardino d’or pour son court documentaire « L’Ambassadeur & moi ». Filmant son père, ambassadeur de Pologne, durant plusieurs jours dans les hauts lieux de la diplomatie, il revient sur les rapports houleux qu’il a entretenus avec lui et le besoin qu’il a éprouvé de se rapprocher de l’homme intime à travers le prisme du cinéma. Rencontre.

Surgir ! (l’Occident) de Grégoire Letouvet

Surgir ! (l’Occident) de Grégoire Letouvet

En sortant de La Femis (section Son) en 2009, Grégoire Letouvet a réalisé et composé un film-opéra intitulé « Surgir ! (l’Occident) ». Présenté cette année à Hors Pistes et sélectionné en compétition internationale à Locarno, ce court métrage pose un regard sensible sur le rêve et la désillusion de l’immigration tout en proposant un nouveau genre hybride.