Archives par mot-clé : Festival Silhouette

Quimu Casalprim i Suárez : « Je ne fais pas des films pour expliquer mon point de vue sur le monde ni pour le critiquer »

Quimu Casalprim i Suárez : « Je ne fais pas des films pour expliquer mon point de vue sur le monde ni pour le critiquer »

En janvier festivalier, « Zeitriss » nous avait troublés par la beauté de son noir et blanc, par l’originalité de son cadre et par l’éclatement de sa structure narrative. En septembre, son réalisateur, Quimu Casalprim i Suárez, débarquait à Paris, à l’occasion du festival Silhouette. Rendez-vous virtuel avec cet étudiant catalan à l’école KHM de Cologne.

The Den d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita

The Den d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita

« The Den » (La tanière) fait suite au travail d’exploration du monde virtuel de Second Life et de ses joueurs commencé avec les courts « Neighborhood » (2006) et « Newborns » (2007). Alain Della Negra et Kaori Kinoshita se penchent cette fois-ci sur la communauté des furries, drôles d’humains à poils partis à la chasse de leur animal intérieur. 


Silhouette 2010

Silhouette 2010

Cette année, Format Court suit de près le festival de courts métrages Silhouette tout au long de sa neuvième édition. Durant neuf jours, le rendez-vous parisien de fin août-début septembre proposera des projections en plein air et en salle, aux Buttes Chaumont, au Ciné 104 et au Goethe Institut. Au rendez-vous : des films en compétition internationale, une séance spéciale axée autour du travail de la réalisatrice Dyana Gaye, une profusion de bons documentaires, un focus consacré à l’Allemagne et une séance Cut Up sur le sexe.s

Mes copains de Louis Garrel

Mes copains de Louis Garrel

Entre deux tournages où il offre sa jolie (et étrange) gueule à la caméra, Louis Garrel s’est accordé un peu de temps pour passer derrière. L’icône du cinéma français d’auteur signe « Mes Copains » (les siens, les vrais, en l’occurrence), un court métrage de 26 minutes qui n’est pas sans rappeler un univers proche des films de son père et de ceux dans lesquels il tourne depuis quelques années.

Génocidé de Stéphane Valentin

Génocidé de Stéphane Valentin

Lumière aveuglante dans l’obscurité de l’oubli, le poignant témoignage de Révérien Rurangwa, rescapé des massacres rwandais de 1994, bouleverse par son absence de concession. Présenté au Festival Silhouette et lauréat d’une Mention Spéciale à Clermont-Ferrand, le film « Génocidé » de Stéphane Valentin (adapté du livre éponyme de Révérien) réveille les consciences et aiguise les esprits.

Ripple de Paul Gowers

Ripple de Paul Gowers

Sous pression, l’individu peut se révéler étrange et son quotidien peut paraître infernal… . « Ripple » (Prix du Public au Festival Silhouette) est une descente vertigineuse vers l’incroyable, captée à merveille par Paul Gowers. Réalisé en deux jours et quatre nuits, avec sept acteurs et dans le seul but de divertir, le film du cinéaste britannique retrace les tribulations fâcheuses mais néanmoins irrésistibles d’un jeune homme bien sous tous rapports.

Succes de Diederik Ebbinge

Succes de Diederik Ebbinge

« Succes » est un film décalé sur le monde du travail, récompensé du Prix du Rire Fernand Raynaud, à Clermont-Ferrand cette année, et programmé au Festival Silhouette ce mois-ci. Deux ans après son premier film « Naakt », coréalisé avec Albert Jan van Rees, le comédien de télévision hollandais Diederik Ebbinge se rattache à nouveau au projet Kort!, une initiative de la chaine de télévision nationale NPS qui met avant les œuvres des réalisateurs débutants et déjà établis.

10 min. de Jorge León

10 min. de Jorge León

Coup de coeur et de poing au Festival Silhouette à Paris, « 10 min. » relate l’horreur vécue par une jeune bulgare dans le milieu de la prostitution belge. Construit autour d’un témoignage, d’une voix-off, et d’arrêts sur images, le documentaire de Jorge Leon, ancien étudiant de l’INSAS, a été réalisé dans le cadre de la journée européenne contre la traite des êtres humains.

Plot Point de Nicolas Provost

Plot Point de Nicolas Provost

Waiting for something to happen
Trituration de la matière, effets miroirs, répétitions, chocs visuels… Depuis plus de dix ans, Nicolas Provost hante écrans et galeries d’art avec ses courts métrages hybrides. À mi-chemin entre le cinéma et les arts plastiques, le vidéaste flirte avec les genres, les formes, et se joue des codes narratifs. Plot Point, réalisé en 2007, explore ce qui fait l’essence même du film d’action américain. Film expérimental ? Fiction ? Documentaire ? Difficile de répondre à ces questions sinon par « tout à la fois ».

Festival Silhouette 2009

Festival Silhouette 2009

Du 29 août au 6 septembre 2009, s’est déroulée le 8ème Festival Silhouette à Paris. Depuis son apparition, cette manifestation fragile et libre, composée en grande partie de bénévoles, mise sur l’accessibilité du court et organise des projections gratuites en plein air, aux Buttes Chaumont. Au vu des soirées fraiches, l’organisation est de rigueur, année après année, et tient en trois mots : coussins, couvertures, et crêpes. 3 C à l’instar du mot « court métrage ».