Archives par mot-clé : Festival de Venise

Enrico Vannucci. Faire le film auquel on croit, être fidèle à soi-même

Enrico Vannucci. Faire le film auquel on croit, être fidèle à soi-même

Depuis plusieurs années, on croise Enrico Vannucci, conseiller en programmation à la Biennale de Venise. Depuis 2014, il officie à la Mostra et fait remonter ses coups de cœur auprès du comité de sélection du festival. Maîtrisant le format court, il vient d’être juré au Festival du Nouveau Cinéma à Montréal. Avant cela, on l’a attrapé à Venise pour parler courts, sélection, frissons, partis pris et paris sur l’avenir.

2 projets de Céline Tricart, tout juste primée à Venise, en ligne !

2 projets de Céline Tricart, tout juste primée à Venise, en ligne !

Céline Tricart est une réalisatrice française vivant à Los Angeles. Elle vient de remporter à Venise le Prix de la meilleure réalité virtuelle pour son court-métrage interactif de 20 minutes, « The Key », co-produit par Lucid Dreams Productions et Oculus VR For Good, qui a également été primé au Tribeca Film Festival, plus tôt cette année.

Venise 2019, les courts en compétition

Venise 2019, les courts en compétition

La 76ème édition de Venise (28 août-7 septembre) montrera dans les prochains jours les premiers longs-métrages de Jessica Palud et Carlo Sironi (dont nous avions montré les courts, Marlon pour la première, Valparaiso pour le second). Du côté des courts, 15 films ont été retenus par le sélectionneur Enrico Vannucci : 13 en compétition (dont les nouveaux films de Clémence Poésy et de Chloé Robichaud) et 2 en hors-compétition.

Gros Chagrin de Céline Devaux

Gros Chagrin de Céline Devaux

Remarquée dès son court-métrage de fin d’étude, Vie et mort de l’illustre Grigori Efimovitch Raspoutine récompensé du Prix du Meilleur Film d’Animation francophone (SACD) au Festival de Clermont-Ferrand 2013, et retrouvée avec ferveur pour Le Repas dominical (2015) en sélection au festival de Cannes la même année et lauréat du César de Meilleur Court Métrage d’Animation en 2016, Céline Devaux, sans renier ses pré-acquis de mise en scène, intègre la prise de vue réelle dans l’univers tout en expansion de son Gros Chagrin, son nouveau court-métrage.

Biennale de Venise, les prix du court

Biennale de Venise, les prix du court

L’info date de ce soir. Le 69ème Festival de Venise a rendu public son palmarès ce soir. Kim Ki-duk, Paul Thomas Anderson, Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix ont eu leurs récompenses. Côté court, deux films ressortent de la section Orizzonti, avec une belle exclamation de notre part devant l’un des lauréats, Yorgos Zois, le réalisateur de « Casus Belli », projeté en mai à notre séance Format Court et ce weekend au FIFI.

Magic for Beginners de Jesse McLean

Magic for Beginners de Jesse McLean

Présenté à la Mostra de Venise, dans le cadre de « Orrizonti : nouvelles tendances dans le cinéma mondial », « Magic for Beginners » répond pleinement aux exigences de qualité réclamées par cette compétition. En revisitant la télévision et les nouveaux médias qui font intégralement partie de notre vécu, l’artiste américaine Jesse McLean dévoile comme par magie son regard inédit sur le phénomène omniprésent du spectateur sujet à l’émotion déléguée.

Les Barbares de Jean-Gabriel Périot

Les Barbares de Jean-Gabriel Périot

Déjà producteur de la Palme d’or du court métrage (« Chienne d’histoire », Serge Avédikian, 2010) Ron Dyens de Sacrebleu productions a eu la judicieuse idée de faire appel à Jean-Gabriel Périot pour une série sur la désobéissance. Le court né de cette commande, « Les Barbares », vient d’être présenté à la Mostra de Venise. Coup double.