Sortie de « Les Héroïques » de Maxime Roy, ce mercredi 20 octobre 2021

Habitué de nos sections coups de cœur, Maxime Roy sort aujourd’hui son premier long-métrage Les Héroïques, présenté cette année à Cannes en sélection officielle, en séance spéciale. Le film est produit par TS Production et Marianne Productions et distribué par Pyramide Films, très sensible aux premiers longs. François Créton, habité par le personnage de Michel, l’incarne avec une facilité déconcertante tant sa vie a inspiré l’écriture du scénario qu’il co-signe aux côtés du réalisateur. Si l’esquisse dépeinte dans le court Beautiful Loser, réalisé en 2018, était prometteuse, le long est à la hauteur des attentes.

Mi-anar, mi-paumé, sans emploi ni diplôme, Michel a l’air juvénile mais le visage émacié par des années de défonce désormais derrière lui. Les démons ne sont jamais vraiment loin et la récente arrivée de son deuxième fils Arnaud le questionne davantage sur sa position dans une société qui le place toujours plus à la marge. Son ex-compagne Hélène, jouée par Clotilde Courau ne veut plus de lui et lui demande de grandir, son fils plus âgé Léo – dont il squatte les soirées et les envolées rap – cherche à s’affirmer seul et à rendre son père autonome. Richard Bohringer complète le tableau dans le rôle du père périclitant de Michel, cherchant lui aussi à conserver les apparences et surtout à renouer un lien familial affaibli par les rancœurs et les non-dits. Affublé de son vieux perfecto flanqué “Loser”, et de sa frêle carcasse, Michel tente de faire au mieux, d’élever un bébé malgré ses angoisses et ses craintes de paternité. Dans son dessein, le collectif (les héroïques) s’impose. Face aux gros plans qui isolent régulièrement les personnages dans leurs relations ou leur fragilité, la parole sera toujours ce lien vers un autre possible. Meilleur, de surcroît. Habitué des formats courts (Beautiful Loser, Sole Mio, Des gens bien), Maxime Roy signe un premier film réussi sur la quête d’identité et une peur sans doute de s’avouer au monde tel que l’on est.

Bonnes infos : Maxime Roy participe ce soir à notre After Short spécial Cannes 2021, en compagnie de sa productrice Alice Bloch, et son dernier court métrage Des gens bien est en compétition officielle de la troisième édition de notre festival Format Court.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *